Bien qu’elle ne soit pas princesse, la vie de Charlotte Casiraghi a été scrutée depuis sa naissance le 3 août 1986. Deuxième enfant de la princesse Caroline de Monaco et de Stefano Casiraghi, Charlotte, Marie, Pomeline est prénommée en hommage à la mère du prince Rainier. Elle reçoit pour marraine la comtesse Albine de Boisrouvray, cousine des Grimaldi, qui a perdu quelques mois plus tôt son fils François-Xavier Bagnoud qui pilotait un hélicoptère lors du Paris Dakar. En 2016, Charlotte était venue à l’hôtel Plaza à Bruxelles pour soutenir sa marraine lors d’une levée de fonds de la fondation FXB.

Le 3 octobre 1990, son père se tue lors d’un accident d’off-shore au large de Saint-Jean-Cap-Ferret. Ce drame va bouleverser l’existence de la princesse Caroline et de ses trois enfants âgés entre 6 et 3 ans. Depuis cette époque, Charlotte comme ses frères Andrea et Pierre, ont toujours été extrêmement unis à leur grand-père le prince Rainier mais aussi à leur oncle le prince Albert. Ce dernier se rendait d’ailleurs tous les soirs au Clos Saint-Pierre la résidence de la princesse Caroline sur le Rocher pour saluer ses neveux.

Traquée par la presse, Caroline de Monaco fait le choix de partir s’installer dans une bastide à Saint-Rémy de Provence. C’est là que Charlotte poursuit sa scolarité. Au remariage de sa mère en 1999 avec le prince Ernst August de Hanovre, la famille s’établit en lisière de la forêt de Fontainebleau.

Après son baccalauréat avec mention très bien, Charlotte rate le concours d’admission à Normal Sup’et s’inscrit alors en philosophie à la Sorbonne d’où elle sortira diplômée. Si on se braque toujours sur les amours et tenues de Charlotte, elle est très loin d’être une jolie jeune femme futile. Cette passionnée de philosophie parle d’ailleurs avec une voix très chaleureuse et mûre, de sujets les plus variés. Avec son ancien professeur de philosophie Roberto Maggiori, elle a publié un essai L’archipel des passions.

Bien qu’elle ait été l’image de marques de luxe comme Cartier, Gucci, Montblanc et Yves Saint- Laurent, Charlotte Casiraghi ne semblait pas trouver sa vraie voie. Longtemps cavalière, elle participait au Global Chamion Tour où concouraient aussi l’acteur Guillaume Canet, la milliardaire Athina Onassis ou Marta Ortega, héritière de l’empire Zara, elle s’est réellement révélée en créant à Monaco Les rencontres philosophiques.

Depuis le début de l’année, elle est l’ambassadrice et la porte-parole de la maison Chanel si longtemps dirigée par l’ami de la famille Karl Lagerfeld. Là aussi, Charlotte Casiraghi a montré qu’elle avait plus d’une corde à son arc en organisant des rencontres littéraires rue Cambon à Paris, siège mythique de la marque.

Philosophie, littérature, Charlotte s’est aussi essayée au journalisme en travaillant pour le journal The Independant à Londres et en créant une revue de mode centrée sur l’écoresponsabilité. Elle a également été conviée à endosser le rôle de rédactrice en chef d’une édition du magazine Madame Figaro qui s’était révélé de très bonne qualité rédactionnelle.

Côté cœur, Charlotte a eu une première relation durable avec Félix Winckler, fils d’un avocat belge avant de rencontrer le marchand d’art Alex Dellal avec qui tous imaginaient qu’elle convolerait un jour. Dellal aujourd’hui marié à l’actrice Elsa Sednaoui, est resté proche de la famille Casiraghi puisqu’il est le parrain de Sacha, le neveu de Charlotte. En décembre 2011, elle rencontre lors d’un dîner l’acteur et humoriste Gad Elmaleh avec qui elle a eu un fils Raphael en décembre 2013. Raphael qui a pour parrain et marraine le prince Albert et la princesse Charlène.

Le couple ne résista pas à ses différences de vue pour le futur : Gad Elmamelh désirant alors s‘établir durablement à Los Angeles. Il y a deux ans, Charlotte épousait le producteur Dimitri Rassam, fils de l’actrice Carole Bouquet avec qui elle a eu fils Balthazar né en 2018.

La princesse Caroline a toujours veillé à ce que ses enfants gardent un excellent contact avec leur famille italienne, de même qu’avec les enfants du prince de Hanovre. Il n’est donc pas rare de voir Charlotte Casiraghi assister à Londres, en Italie ou en Allemagne à des réjouissances familiales.

Beaucoup moins mondaine depuis son union avec Dimitri Rassam, la jeune femme répond à l’instar du reste de la famille toujours présente pour épauler son oncle le prince Albert. Le prince souverain dont l’épouse est depuis le mois de mars en Afrique du Sud, ce qui suscite des questionnements de plus en plus nombreux, peut en effet pleinement s’appuyer sur une famille très unie avec ses deux sœurs Caroline et Stéphanie et tous ses neveux comme encore récemment lors du Gala de la Croix-Rouge.

A 35 ans, cette petite fille qui saluait au balcon du palais princier lors de la Fête nationale habillée avec un costume traditionnel, a parcouru bien du chemin. Mariée, mère de deux garçons, elle a su s’imposer sur un terrain où on ne l’attendait pas.