La Cicciolina aura 60 ans le 26 novembre et touchera donc bientôt sa retraite. L'opinion publique italienne est choquée par les indemnités des parlementaires


ROME En cette période d'austérité, l'opinion publique italienne est choquée par les indemnités des parlementaires. À partir de 60 ans et à vie, pour un seul mandat de député, l'indemnité s'élève à 39.000 euros.

Pourquoi en parler aujourd'hui? Simple, le dernier bénéficiaire en date n’est autre que la porno-star hongroise, Ilona Staller, plus connue sous le nom de Cicciolina.

La Cicciolina, élue du parti radical (extrême gauche), a été active pendant une législature, de 1987 à 1992. Elle avait déposé plusieurs propositions de loi sur la vie sexuelle des détenus, les « parcs de l’amour », l'éducation sexuelle dans les écoles,... La Cicciolina aura 60 ans le 26 novembre et touchera donc bientôt sa retraite.

Interrogée par le Corriere della Sera, la Cicciolina explique qu’elle a bien gagné sa retraite parlementaire. « Je sais que c’est impopulaire, mais alors les Italiens devraient changer la loi, ce n’est pas moi qui l’ai faite. Je serais disposée à tout verser à des œuvres de bienfaisance, mais seulement si les autres le font aussi ».

Selon le Guardian, les politiciens italiens (élus au niveau national, régional, provincial et municipal) coûtent aux contribuables 1,3 milliard d’euros par an.

Les chiffres sont rendus public: 140 000 euros par an de salaire pour un député, plus une indemnité de présence max de 42 000 €, et des remboursements de frais max de 63 000 euros.

Autres avantages? La gratuité des transports publics, de la gratuité du transport aérien et maritime en Italie, et ne paient pas les péages.

Des privilèges auxquels le plan d’austérité du gouvernement italien s’est bien gardé de toucher.

© La Dernière Heure 2011