Les élections des Miss wallonnes avaient lieu samedi soir.

Le Wex de Marche-en-Famenne était bondé, samedi soir. Car, au milieu des cris (un peu hystériques) et des pancartes, 81 demoiselles défilaient sur le podium en espérant être couronnées en fin de soirée. Sur scène, Noémie Happart (Miss Belgique 2013) et Olivier Duroy (qui présente le Réveil Duroy sur NRJ) animent la soirée sous les yeux d’un jury présidé par Darline Devos (la présidente du comité Miss Belgique) mais aussi composé d’anciennes Miss provinciales et de spécialistes de la mode.

Les aspirantes Miss Brabant wallon, Miss Liège, Miss Hainaut, Miss Namur et Miss Luxembourg (puisque les Miss des cinq provinces wallonnes étaient couronnées ce soir-là) se succédaient en maillot de bain - le moment le plus apprécié de la soirée, en tout cas à l’applaudimètre - puis en robe de soirée. Avant de répondre aux questions du jury.

Entre le rêve de paix dans le monde et l’envie de bien représenter son pays en étant sociable, on n’a rien enregistré de très original. À la pause, on laissait traîner nos oreilles. Car il se passe souvent plus en coulisses que sur scène, dans les concours de Miss.

Ainsi, on apprend qu’une des candidates a déjà fait pleurer deux de ses concurrentes. Une bonne camarade, en somme ! Ensuite, les présélectionnées ont eu le droit de présenter leur acte personnel. Soit tenter de prouver leur talent en une minute. Et, on ne vous le cache pas, cela représente le plus croustillant de la soirée. Beaucoup de danseuses de boîte de nuit et d’amatrices de power point au programme. Très peu de véritables génies artistiques, même si on a assisté à quelques numéros intéressants. C’est à la suite de ces démonstrations de (non-) talent que Darline et son équipe tranchaient.

Amélie Dethier, en larmes, était couronnée Miss Liège. Marine Gérard était Miss Namur, Valentine Cesarone devenait Miss Hainaut tandis que Malissia Sirica était sacrée Miss Brabant wallon. Pauline Dertoz, quant à elle, représentera le Luxembourg dans l’année à venir. Petite précision, aucune de ces demoiselles n’est assurée de participer à la finale de Miss Belgique. Elles rejoignent une présélection au même titre que leurs dauphines et les détentrices de Crow Card (distinction remise par Darline Devos en personne). Le comité choisira les finalistes dans les semaines à venir. Tout ça pour ça…