Tout champion et adulé qu’il est après ses multiples participations à Koh-Lanta, Claude ne peut pas tout se permettre. Il vient de l’apprendre à ses dépens après avoir posté une photo sur les réseaux sociaux, comme il en a régulièrement l’habitude.

Sur le cliché pris lors d’une course relais – virtuelle, Covid oblige – organisée par la marque Asics, l’aventurier pose sur des rails de chemin de fer, ce qui n’a pas manqué de faire réagir un employé de la SNCF. Furieux, ce dernier rappelle que c’est strictement défendu. “Il est interdit de pénétrer dans les emprises ferroviaires, surtout pour ce type de photo”, a-t-il indiqué sur Twitter, ajoutant qu’une personnalité publique telle que Claude se doit de montrer l’exemple.


“Les voies ferrées ne sont pas un terrain de jeu, a confirmé la SNCF dans un autre tweet. De nombreuses personnes meurent chaque année sur les voies…” Et l’entreprise de rappeler ce qu’il peut en coûter aux contrevenants : 6 mois de prison et 3 750 euros d’amende.

Les chemins de fer ont donc instamment demandé à Claude de faire disparaître la photo problématique afin de ne pas inciter ses aficionados ou d’autres personnes à l’imiter en mettant leur vie en danger. L’aventurier de Koh-Lanta ne s’est pas fait prier pour s’exécuter, expliquant qu’à aucun moment il n’a voulu inciter quiconque à transgresser les règles.

L’histoire ne dit pas si la SNCF a ou compte intenter des poursuites à l’encontre du chauffeur de maître pris en flagrant délit. Étant donné la teneur des échanges sur les réseaux sociaux, il y a fort à parier que tout cela s’est réglé à l’amiable, entre gentlemen fair-play.