L’ogre hollywoodien suit une thérapie intensive contre son addiction au sexe à « The Meadows », une clinique de l’État américain. Par le passé, d’autres célébrités s’y sont rendues pour soigner leurs démons.


« Je réalise que je dois travailler sur moi-même et changer », a déclaré Harvey Weinstein, le nabab d’Hollywood qui se pensait intouchable. Selon TMZ, le producteur a sauté dans un avion direction l’Arizona. Il y suivrait une cure de désintoxication de 45 jours dans « The Meadows », un centre spécialisé dans les problèmes liés, entre autres, à l’addiction au sexe. Mais il n’est pas la seule célébrité qui est passée par la case rehab dans cette célèbre clinique de l’État du Grand Canyon. C’est ce que souligne un article d’un journal local, le Phoenix New Times.


Kate Moss : « Cocaïne Kate »

moss3
© FLICKR

Le tabloïd anglais le Daily Mirror n’a pas loupé la mannequin en 2005. En couverture, Kate Moss, 31 ans à l’époque, se prépare un rail. Elle a de la poudre blanche plein les narines. Scandale, pertes de contrats puis… l’Arizona. La plus rock’n’roll des mannequins y a passé un séjour pour exorciser ses démons, a révélé le magazine People. Depuis Moss a retrouvé les bonnes grâces du monde (hypocrite ?) de la mode.


Tiger Woods : du green à la mise au vert

woods
© REPORTERS

Le plus célèbre des golfeurs avait une passion dévorante pour les femmes. En 2010, le scandale éclate alors que sa femme le pourchasse, club de golf à la main. Tiger Woods, le gendre idéal du green et première superstar de son sport, se met au vert dans la célèbre clinique d’Arizona. À « The Meadows », il traitera sa dépendance au sexe.


Selena Gomez : traiter son lupus en secret

gomez
© REPORTERS

L’actrice et chanteuse de l’écurie Disney, ex-girlfriend de Justin Bieber, a passé deux semaines à « The Meadows » en 2014. Les rumeurs allaient bon train quant à une addiction à l’alcool, malgré le relatif secret qui entourait la raison de sa venue. Des mois plus tard, Selena Gomez a confié s’y être rendue après avoir été diagnostiqué du lupus, une malade inflammatoire chronique.


Whitney Houston : la bataille incessante 

houston
© REPORTERS

La drogue a accompagné la chanteuse de soul durant toute sa vie. Jusqu’à sa fin tragique en 2012. Whitney Houston avait été retrouvée noyée et elle avait consommé de la cocaïne. L’artiste à la voix d’or a effectué plusieurs séjours à « The Meadows ». Sans succès, malheureusement.