Les parents d'un jeune britannique accusent Pete Doherty d'avoir influencé le comportement de leur fils, Freddy McConnel, mort des suite d'une overdose d'héroine

LONDRES «Il idolâtrait Doherty », affirme son père dans les pages du Daily Mail. « Il avait toute sa musique, il l'a rencontré, il est allé à ses concerts. Il est un modèle pour tellement de jeunes, je pense qu'il doit prendre la responsabilité de la culture de la drogue qu'il a engendré. »

Selon le Daily Mail, Freddy McConnel était connu comme un jeune prodige, avait un QI de 144, était membre d'un groupe de musique et était un ami de la fille de Bob Geldof, Peaches.

Ce drame et cet appel désespéré des parents du jeune homme n'est pas sans rappeler d'autres cas célèbres de morts d'adolescents par suicide ou overdose.

Comme après la mort de Kurt Cobain, le leader de Nirvana en 1994, où à travers le monde, trente trois jeunes s'étaient donnés la mort.

Mais attention aux raccourcis. S'il y a effectivement corrélation entre deux phénomènes (en l'occurrence la prise de drogues, et la mort par overdose d'un fan), il n'y a pas, en revanche, de lien de cause à effet entre eux.

Ce qui est certain, c'est qu'il y a une propension de certaines personnes à s'identifier à un groupe ou un personnage, allant parfois jusqu'à la vénération (sa mère parle d'idolâtrer Doherty) qui, elle, peut être révélatrice d'une certaine fragilité.

© La Dernière Heure 2011