La princesse Marie Chantal de Grèce se lance dans cet exercice d’apprentissage périlleux.

Vous avez toujours voulu savoir comment vous comportez avec les meilleures manières en société ? Après les bons conseils de la baronne Nadine de Rothschild qui fut la première à prendre la plume pour vous souffler les meilleurs tuyaux afin de paraître avec aisance dans la bonne société, voici que la princesse Marie Chantal de Grèce se lance dans l’exercice avec le titre (pour le moment uniquement en version anglaise) intitulé Manners Begin at Breakfast (les bonnes manières commencent dès le petit-déjeuner).

Depuis les essais de la baronne de Rothschild qui connurent un grand succès en librairies, la société et ses codes ont fortement évolué, influencés par les réseaux sociaux. Qui aurait pu imaginer dans les années 1980 que lors d’un dîner les convives seraient avec les yeux rivés sur leur téléphone ?

La princesse Marie Chantal est probablement la personne idoine pour ce subtil art de recenser codes et bonnes manières, étant issue d’une riche famille américaine de la Côte Est et entrée de par son mariage avec le prince Paul de Grèce, duc de Sparte dans le Gotha.

La vie de Marie Chantal Miller pourrait bien être un sujet de conte de fées. Née en 1968 à Londres, elle est la deuxième des trois filles du milliardaire Robert Miller et de Marie Chantal Pesantes. Elle passe son enfance à Hong Kong où son père surnommé le "roi du duty free" gère ses affaires. Ensuite direction le prestigieux internat suisse Le Rosey puis une école bilingue à Paris et enfin un bac décroché aux États-Unis.

Marie Chantal s’intéresse au monde de l’art et est repérée par Andy Warhol. Avec ses sœurs Pia (mariée mais depuis divorcée de Christophe Getty, l’un des héritiers de la célèbre dynastie américaine) et Alexandra (mariée puis divorcée du prince Alexander von Fürstenberg, fils de la styliste d’origine belge Diane von Fürstenberg), elle forme le trio des sœurs Miller, souvent immortalisé dans la presse Outre-Atlantique.

En 1995, elle épouse à Londres en présence de nombreux membres du Gotha dont la reine Elizabeth en personne, le prince Paul de Grèce, fils aîné de l’ex-roi Constantin de Grèce, neveu de la reine Sophie d’Espagne et de la reine Margarethe de Danemark. De cette union heureuse sont nés cinq enfants dont l’aînée Maria Olympia est l’une des it-girls du moment.

La famille quitte New York pour s’établir à Londres. Marie Chantal lance alors une ligne de vêtements classique et élégante pour enfants, partant du constat qu’elle ne trouvait rien à son goût pour vêtir ses propres enfants. Ses cousins royaux ne tardent pas à devenir ses premiers clients comme Mary de Danemark ou Victoria de Suède. Le succès est au rendez-vous et des points de vente s’ouvrent aussi aux États-Unis et à Hong Kong.

L’année dernière la famille est retournée s’installer à Manhattan. La vie de Marie Chantal de Grèce est mondaine et royale : on passe d’une fête d’anniversaire sous les lambris du palais de Christiansborg à Copenhague, à une soirée chez le couturier et ami Valentino en passant par le mariage de Stavros Niarchos III à Saint Moritz ou un goûter chez Paris et Nicky Hilton à Beverly Hills.

Active sur les réseaux sociaux, Marie Chantal de Grèce poste toujours des images très structurées, d’un grand glamour mais aussi très familiales. Il faut dire qu’il y a matière : hiver dans la maison des Bahamas de ses parents où l’on retrouve les amis comme le chausseur Christian Louboutin ou India Hicks (petite-fille de Lord Mountbatten), vacances de ski à Gstaad, printemps dans leur superbe résidence anglaise des Cotswolds, été en Grèce sans oublier des escapades à Milan, Paris, Venise, Hong Kong ou Los Angeles.

La Princesse et son époux sont depuis peu les heureux propriétaires d’une vaste demeure comprenant 10 chambres dans la très prisée région des Hamptons à 150 kilomètres de New York.

Le bien qui compte aussi un vaste terrain, une piscine en plein air et un court de tennis. Son prix d’achat est de 16,5 millions, soit 6 de moins qu’initialement demandés par le vendeur. Une aubaine an nul doute.

Sans lever le coin du voile du contenu de ce livre, sachez que Marie Chantal recommande d’être toujours apprêté pour la circonstance même si on pense juste sortir en rue pour un bref achat et de ranger Ipad et téléphone au moment du dîner, propice aux conversations.