L'ancien médecin de Michael Jackson explique avoir été accusé à tort par un juge impartial

LOS ANGELES Conrad Murray est enfin sorti de son silence. Le docteur sert une peine de quatre ans à la prison du comté de Los Angeles après avoir été accusé de l’homicide involontaire de Michael Jackson. Celui-ci a accepté de se confier à CNN vendredi dernier, quelques jours après avoir appelé la chaîne de télévision pour confirmer sa première interview derrière les barreaux. Conrad Murray a expliqué s'être retrouvé « au mauvais endroit, au mauvais moment », lors du décès de la star.

« Je suis un homme innocent... Je réaffirme mon innocence. Je dois vous le dire. Je suis extrêmement triste que Michael soit mort. C'est une perte terrible pour moi, c'est un fardeau que je porte depuis longtemps, et que je porterai toute ma vie. »

Conrad Murray a également expliqué avoir été accusé à tort lors d'un procès inéquitable. « Le juge n'était pas impartial », a-t-il confié.

Michael Jackson s'est éteint le 25 juin 2009, à l'âge de 50 ans. La star est morte d'une intoxication au propofol, un médicament anesthésique très puissant, prescrit par le docteur Conrad Murray. Le chanteur était en effet sujet à de nombreuses insomnies, à quelques semaines de sa tournée mondiale.

« Mon approche du problème n'a peut-être pas été orthodoxe mais mes intentions étaient bonnes », a déclaré le médecin.

Cette interview s'est déroulée seulement quelques heures après la décision de la famille Jackson de porter plainte contre le promoteur AEG, qui était en charge de la dernière tournée du chanteur. La mère de Michael Jackson, Katherine, accuse l'entreprise d'avoir exercé une trop grande pression sur la star, en ruinant sa santé physique et mentale. Le groupe AEG nie pour le moment les faits, en assurant n'être pas responsable de l'embauche de Conrad Murray.
La décision finale devrait être rendue le 10 avril prochain.

© La Dernière Heure 2013