Tourner sept fois sa langue dans sa bouche (et réfléchir avant de parler): voilà un proverbe de Fabien Lecoeuvre doit méditer depuis quelques jours. Depuis sa sortie dans 20h le bonheur, diffusée sur la web radio Arts-Mada, le critique musical se prend des volées de bois vert. Pour rappel, il avait jugé que la chanteuse était "effrayante" et qu'elle ferait de donner ses chansons "à des filles sublimes".

Dernière en date à avoir crucifié Fabien Lecoeuvre: Danièle Gilbert. L'animatrice emblématique des années 70 et 80 y est allée de son petit commentaire sur le plateau de Good Morning Week-end, sur Non-Stop People. "C'est quand même triste que les gens soient obligés de faire parler d'eux en disant du mal de quelqu'un d'autre. Il vaut mieux essayer de bien faire quelque chose, plutôt que de se servir de quelqu'un. Dire du mal du physique, ça ne veut rien dire", s'est-elle fâchée. "Fabien, je le connais. Ce n'est pas non plus l'Apollon du siècle. Pour se permettre de juger, il faut quand même avoir quelques atouts." Et toc.

Des propos qui rejoigent ceux d'Hoshi elle-même qui, peu de temps après avoir été la cible de l'auteur d'innombrables livres consacrés à la chanson française, lui disait ceci sur Twitter: "Tellement grave de tenir ce genre de propos, Fabien Lecoeuvre. On lui offre un poster ou un miroir ? J’hésite".

Amel Bent, M. Pokora ou encore Clara Luciani ont, eux aussi, réagi aux propos inqualifiables de Fabien Lecoeuvre. Lequel s'est excusé via un communiqué adressé à l'AFP. Je présente mes sincères excuses à Hoshi, à tous les artistes et leur entourage, que j'ai blessés par mes mots inadmissibles et indignes de l'amour que je porte à la chanson française". Et d'ajouter : "Je regrette très profondément ces paroles malheureuses que je ne pensais pas et espère de tout mon coeur que vous me pardonnerez ce dérapage."

Cela n'a pas suffit à convaincre son employeur, Europe 1, qui a annoncé l'avoir suspendu d'antenne. Ainsi, vendredi soir déjà, Wendy Bouchard, qui collabore avec Fabien Lecœuvre dans "Europe Soir - Week-End" sur Europe 1, a fait savoir qu'il ne serait pas présent à l'antenne à ses côtés le lendemain. "Rendez-vous demain sur Europe 1, mais sans Fabien Lecoeuvre. Ses propos, envers Hoshi et sur le physique des artistes m’ont, comme vous, profondément choquée. C’est précisément parce qu’elle transcende nos différences que la musique est belle et universelle." Le groupe Lagardère, propriétaire d'Europe 1, a par ailleurs confirmé à l'AFP que Fabien Lecoeuvre était suspendu temporairement de son antenne.