Dans une interview accordée à nos confrères du Journal du Dimanche, le comédien s'exprime sur le racisme qui le frappe depuis ses plus jeunes années.

"Je suis rodé en matière de racisme. Dès mon enfance, j'ai connu le rejet avec un père kabyle musulman laïc et une mère catholique. J'ai vu le racisme contre les Kabyles de la part des Algériens, mais aussi l'exclusion de ma famille maternelle qui prenait mon père pour un Arabe. J'étais une minorité dans ma propre famille, où l'on vivait une forme d'exil intérieur. Comme mon père était boxeur, on ne l'emmerdait pas trop. J'étais moins costaud, donc j'ai opté pour l'humour.", relate-t-il.

Non sans humour, Dany Boon revient aussi sur sa conversion au judaïsme, il y a 13 ans. "J'ai compris que ma conversion était réussie quand j'ai été inondé d'insultes et de menaces anonymes. C'était il y a treize ans et ça continue encore aujourd'hui."