Les nouvelles de Johnny Hallyday "sont très positives", a assuré vendredi son fils David à son arrivée à l'aéroport de Los Angeles

Sera-t-il capable d’achever sa tournée ?


Stéphane Delajoux, un neurochirurgien aux "casseroles" judiciaires


LOS ANGELES "Les nouvelles sont très positives. Il est très fort, ça se passe très bien", a déclaré à la presse David Hallyday à sa sortie de l'avion qui l'amenait de Paris peu après 13H00 locales.
Le fils du chanteur, l'air détendu, a assuré qu'il allait se rendre "très vite" à l'hôpital Cedars-Sinaï de Los Angeles, où Johnny Hallyday a été admis lundi pour une infection consécutive à l'opération d'une hernie discale le 26 novembre à Paris.

L'état de Johnny est satisfaisant


L'état du chanteur Johnny Hallyday, replongé dans un «coma artificiel» à l'hôpital Cedars-Sinaï de Los Angeles, «est satisfaisant» et «les informations sont bonnes», a assuré vendredi soir son producteur et ami Jean-Claude Camus.
«Les choses sont aussi bien qu'elles peuvent l'être pour l'instant et l'état de Johnny est satisfaisant», a affirmé le producteur sur TF1, après avoir précisé qu'il avait parlé avec l'épouse du chanteur, Laeticia.

«Je pense que l'infection est enrayée et que nous allons avoir de meilleures nouvelles d'ici 24 ou 48 heures», a-t-il espéré.
«Evidemment, il est toujours inquiétant quand on vous dit qu'on replonge quelqu'un dans un coma artificiel», a-t-il admis, «mais c'était pour que Johnny ne souffre pas».

«Le médecin qui part (le professeur Yves Catoné, chef du service de chirurgie orthopédique et traumatologique de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, NDLR) avec le médecin expert des assurances lundi n'est pas du tout prévu pour un rapatriement, mais pour expertiser l'état de Johnny et voir éventuellement s'il doit prendre du repos encore après son opération, ou si nous devons repousser plus ou moins certains concerts», a-t-il précisé.

Jean-Claude Camus avait affirmé le matin-même que les médecins américains avaient qualifié de «massacre» l'intervention pour une hernie discale subie par le chanteur le 26 novembre dernier en France. «A Los Angeles, les chirurgiens, semble-t-il, et Laeticia Hallyday, semble-t-il, disent qu'il y aurait des complications dues à la première opération», a-t-il répété sur TF1, estimant que cela serait aussi l'objet de l'expertise prévue lundi. «Si plainte il y avait (...) ce ne pourrait être que la famille et les assurances», a-t-il ajouté, sans confirmer de dépôt de plainte.

Le Dr Stéphane Delajoux, qui avait opéré Johnny Hallyday le 26 novembre à la clinique internationale du parc Monceau, s'est dit «outré» vendredi par ces critiques, et s'est défendu en assurant que cette intervention s'était «parfaitement bien déroulée».


© La Dernière Heure 2009