C’est l’une des dernières grandes dames du Gotha qui s’est éteinte cette semaine à Bâle en Suisse. La princesse Margherita de Savoie-Aoste devenue par mariage archiduchesse Robert d’Autriche-Este avait 91 ans. Elle était la mère du prince Lorenz de Belgique.

Toujours très distinguée et élégante, cette princesse de sang royal, apparentée à tout le Gotha, a cultivé tout au long de ses 91 ans de vie une grande discrétion malgré sa prestigieuse ascendance et sa descendance nombreuse.

La princesse Margherita, Isabella, Maria, Vittoria, Emanuella, Elena, Gennara de Savoie-Aoste a vu le jour à Capodimonte le 7 avril 1930. Elle est le premier des deux enfants du très populaire Amedeo, duc d’Aoste (1898-1942) et de la princesse Anne d’Orléans (1906-1986), fille du duc de Guise, prétendant au trône de France. Son parrain n’est autre que le roi Victor Emmanuel III d’Italie. Une sœur Maria Cristina complète la famille en 1933.

Son père le duc d’Aoste meurt des suites de la malaria, prisonnier des Britanniques parmi ses soldats au Kenya en 1942. Issu d’une branche cadette de la famille royale italienne, le titre de duc d’Aoste est hérité par un cousin puisque la succession est uniquement masculine.

La duchesse douairière d’Aoste et ses deux filles seront toujours très unies. La monarchie est abolie en Italie en 1946 après un référendum qui chasse du pouvoir le jeune roi Umberto et son épouse la reine Marie José, née princesse de Belgique.

Grande, d’un port altier comme ses parents, la princesse est l’une des plus ravissantes jeunes femmes du Gotha de son époque. C’est lors du mariage de l’archiduc Félix d’Autriche qu’elle fait la rencontre de l’archiduc Robert d’Autriche-Este. Il est le troisième des huit enfants du dernier empereur d’Autriche Charles et de l’impératrice Zita. Tous les deux ont perdu leur père lors de leur enfance.

Cette union ne peut que ravir les deux familles. Le mariage est célébré à Brou en France en 1953. Le couple s’installe à Boulogne-sur-Seine. L’archiduc travaille dans le secteur bancaire, devenant plus tard associé-gérant d’une banque à Bâle.

Robert et Margherita d’Autriche-Este ont eu cinq enfants : Marie Beatrice (1954), Lorenz (1955), Gerhard (1957), Martin (1959) et Isabelle (1963). En 1984, le grand public (re) découvre la princesse à la faveur des fiançailles de la princesse Astrid de Belgique, fille du prince et de la princesse de Liège, nièce du roi Baudouin, avec son fils l’archiduc Lorenz.

C’est bien entendu Margherita qui conduit son fils à l’autel en l’église Notre Dame du Sablon le 22 septembre 1984, devant un parterre de membres du Gotha. Sa mère la duchesse douairière d’Aoste assiste aussi à la cérémonie en fauteuil roulant.

Ce n’est qu’en 1991 que la vie de la princesse Astrid et l’archiduc Lorenz va prendre un nouveau tournant avec la modification des règles de succession au trône qui propulse la princesse au 3ème rang. La princesse Margherita assiste aux baptêmes de ses petits-enfants qui seront titrés ensuite princes de Belgique.

La naissance du premier Amedeo en 1986 est particulièrement émouvante pour elle puisque le bébé reçoit le prénom de son défunt arrière-grand-père le duc d’Aoste. Lors du baptême de sa petite-fille la princesse Luisa Maria à l’automne 1995 à Bruxelles, on la voit très attentive à son époux l’archiduc Robert déjà très affaibli par la maladie. Il décède en février 1996 et est inhumé à Muri en Suisse, n’ayant jamais renoncé à ses droits dynastiques et n’ayant jamais reconnu la république autrichienne.

La princesse Margherita va alors passer les années qui suivent à voyager pour séjourner auprès de ses enfants et petits-enfants qui ont contracté des unions prestigieuses. Outre Lorenz qui a épousé la princesse Astrid de Belgique, ses filles Marie Beatrice et Isabelle se sont respectivement unies au comte Ripprand von Arco-Zinneberg et comte Andrea Czarnocki-Lucheschi. Son fils Martin est marié à la princesse Katharine d’Ysembourg.

La princesse Margherita a toujours été très proche de sa belle-fille la princesse Astrid à qui elle a transmis une superbe parure de diamants et émeraudes ainsi qu’un diadème en diamants que la princesse a régulièrement porté lors de grands événements ou de dîners à la Cour royale de Belgique.

Parmi ses petits-enfants, trois sont déjà mariés. Margherita de Savoie-Aoste n’a pu en raison de sa santé qu’assister à celui du prince Amedeo de Belgique à Rome en 2014 avec Elisabetta Rosboch von Wolkenstein. Une de ses petites-filles la comtesse Olympia von Arco-Zinneberg est l’épouse du prince Jean-Christophe Napoléon, chef de la famille impériale, qui serait aujourd’hui si le cours de l’Histoire avait été différent impératrice des Français.

Grand-mère à 19 reprises et arrière-grand-mère trois fois, la princesse ne verra pas les mariages de ses petites-filles la princesse Maria Laura de Belgique et la comtesse Margherita von Arco-Zinneberg qui avaient annoncé leurs fiançailles en ce début d’année 2022.