Farès Boughediri, le "dealer" de Jean-Luc Delarue, passe actuellement au Tribunal et les révélations fusent

PARIS Au fil de son témoignage devant le juge, le vendeur de drogue laisse quelques infos "croustillantes" filer.

On apprend notamment que le présentateur était bien plus qu'un simple consommateur de stupéfiants, mais un véritable accro.

En effet, avec une consommation avoisinant les 20 grammes certaines semaines, il pouvait parfois accorder un budget frôlant les 8000€ par mois à ces substances illicites.

Le "dealer" considérait l'animateur télé comme un client spécial et lui faisait un prix "ad-hoc". Très exigent et toujours pressé, il avait droit à un traitement de faveur. Le gramme lui était donc revendu à 90€, soit 30€ de plus que le tarif habituel.

Depuis son arrestation en 2010, Jean-Luc Delarue a complétement décroché de son addiction et s'est même investi pour sensibiliser sur les dangers des drogues. Et ce malgré son cancer de l'estomac qui l'empêche entre autre d'être présent à son procès qui est postposé à février 2013.

© La Dernière Heure 2012