Le buzz sur le nouveau passeport de Gégé donne un sacré sujet de discussion durant la pause

MOSCOU L'acteur français Gérard Depardieu, muni de son tout nouveau passeport russe, a quitté dimanche soir la région de Mordovie (Volga) pour se rendre en Suisse, où il doit assister à la céremonie de la remise du Ballon d'Or de la FIFA lundi, selon le porte-parole du gouverneur de la région cité par l'agence Interfax.

Depardieu a été accueilli dimanche en grande pompe à son arrivée à Saransk, ville de 300.000 habitants et capitale de la Mordovie (640 km à l'est de Moscou), après avoir reçu la veille un passeport russe et rencontré le président Vladimir Poutine.

Assez du feuilleton Depardieu!

La ministre de la Culture Aurélie Filippetti a affirmé que "tout le monde en a un petit peu assez du feuilleton" autour de Gérard Depardieu, lundi sur Europe1, mais qu'on devait "juger" les artistes "sur leurs oeuvres, pas leur comportement privé".

"Tout le monde en a un petit peu assez du feuilleton" Depardieu, "les Français en ont un petit peu assez, ils ont envie qu'on parle de leurs problèmes à eux", a affirmé la ministre.

"Ces images sont tristes", a-t-elle également affirmé, à propos des images diffusés dans les médias de la réception du comédien en Mordovie, une région située sur la Volga, à près de 500 km à l'est de Moscou. "J'en ai vu des extraits hier (dimanche) sur les chaînes télévisées françaises, il y a d'autres films (de Depardieu) que j'ai préférés", a-t-elle ajouté.

Selon elle, "Gérard Depardieu est une grande personnalité qui a marqué le cinéma français, avec tous ses excès et on doit le prendre comme ça, c'est tout".

"Il a choisi de quitter la France. Je trouve triste qu'on puisse rendre un passeport français alors qu'aujourd'hui, il y a beaucoup de gens qui voudraient bien devenir français", a-t-elle également affirmé.

Pour Mme Filippetti, Gérard Depardieu "fait partie de notre patrimoine cinématographique. Heureusement! Les grands artistes ne sont pas toujours dans leur comportement exemplaire, malheureusement. On peut le regretter" mais "on doit juger sur les oeuvres et non pas sur (des) affaires privées", a-t-elle également déclaré.

© La Dernière Heure 2013