Comme Marion Cotillard, qui a fêté ses 40 ans hier, toutes les actrices ne succombent pas au cap de la quarantaine.

Pour une actrice hollywoodienne, le cap de la quarantaine est un peu l’Everest professionnel : un obstacle quasi infranchissable. Synonyme de mise à l’écart des grands studios.

Heureusement, toute règle, même aussi scandaleusement stupide et sexiste que celle-là, connaît ses exceptions. Comme Marion Cotillard, qui a fêté ses 40 ans hier, Charlize Theron, Kate Winslet, Angelina Jolie, Milla Jovovich, Drew Barrymore, Eva Longoria, Natalie Imbruglia ou Cécile de France enrichissent le club des quadragénaires cette année. Tout en continuant à briller à l’écran. Pour longtemps encore : le ciné ne serait pas aussi beau sans elles.


Angelina Jolie (4/6/75)

La quarantaine semble lui avoir donné des ailes. Sa troisième réalisation ( By the sea , une histoire d’amour entre une danseuse et un écrivain, dans laquelle elle tient le rôle principal aux côtés de Brad Pitt) à peine bouclée, elle en a déjà deux autres en vue :  Africa , sur la lutte contre le trafic d’ivoire, toujours avec son mari en vedette, et  First They Killed My Father : A Daughter of Cambodia Remembers , sur les atrocités des Khmers rouges. Ce qui ne l’empêche pas de tourner énormément, avec trois suites au programme :  Salt 2, Maléfique 2  et  Kung Fu Panda 3 . Aucun risque de la voir disparaître des écrans ces prochaines années.


Cécile de France (17/7/75)

Difficile à croire, avec son visage rayonnant de jeune première, mais la Namuroise révélée en 2002 par  L’auberge espagnole  est bel et bien entrée dans le club des quadras. En force, avec  La belle saison  cet été. Avant de s’envoler vers Rome pour donner la réplique à Jude Law, Diane Keaton et Ludivine Sagnier dans la minisérie événementielle de Paolo Sorrentino,  The Young Pope . L’année prochaine, on la verra aussi au cinéma dans  Term Life  (avec Vince Vaughn) ou dans  Le voyage de Fanny de Lola Doillon (face à Stéphane De Groodt). Dans quelques jours, elle apparaîtra dans la série événement de France 2,  10 % . On continue de se l’arracher et c’est mérité.


Charlize Theron (7/8/75)

Le triomphe de  Mad Max : Fury Road  fut sans doute son plus beau cadeau d’anniversaire. Elle y vole tellement la vedette au héros que George Miller l’a déjà engagée pour la suite,  Mad Max : Wasteland . Le plus compliqué sera de trouver une place dans son agenda. Elle double actuellement le dessin animé  Kubo and the Two Strings , puis devra assurer la promo de  The Last Face  (signé par son ex-compagnon, Sean Penn) puis de  The Huntsman  (un film d’aventures dans lequel elle donne la réplique à Emily Blunt, Jessica Chastain et Chris Hemsworth). Tout comme le monde de la pub, Charlize Theron, le cinéma l’adore.


Marion Cotillard (30/9/75)

Un Oscar de la meilleure actrice (sur deux nominations), deux Césars (sur six nominations). Les chiffres parlent d’eux-mêmes : Marion Cotillard possède un palmarès inégalé en France. Ce n’est pas un hasard si elle est la seule comédienne hexagonale qu’Hollywood s’arrache. Et pourtant, elle est plus souvent moquée et attaquée qu’à son tour dans son pays. Une vieille habitude de nos voisins, qui ont toujours préféré Poulidor aux vainqueurs du Tour de France… En attendant, elle va continuer de faire énormément parler d’elle avec trois longs métrages américains ( Macbeth, Assassin’s Creed  et un film de guerre emmené par Brad Pitt), un canadien ( Juste la fin du monde  de Xavier Dolan) et un français ( Mal de pierres  de Nicole Garcia) en 2015 et 2016. Bon anniversaire.