Elle sera à l’affiche du Longacre Theatre à Manhattan à New York à partir du 31 mars.

La comédie musicale "Diana : A True Musical Story" sera à l’affiche du Longacre Theatre à Manhattan à New York à partir du 31 mars prochain. On en sait désormais davantage sur ce spectacle dont nous avions déjà évoqué la préparation.

Rodé à la Jolla Playhouse de l’université de San Diego, les acteurs ont reçu un bon accueil du public même si l’ensemble de la représentation est, semble-t-il, de qualité plus moyenne.

Le sujet devait néanmoins dans un premier temps permettre d’accueillir un public nombreux. La comédie retrace la vie de la princesse Diana de 1980-1981, moment avant l’annonce de ses fiançailles à sa tragique disparition en août 1997 à Paris.

La princesse est interprétée par Jeanna De Wall (31 ans) qui a déjà fait ses armes dans des rôles secondaires à Broadway. Interrogée par la presse américaine, l’intéressée déclare : "Donner vie à Diana sur scène est un grand privilège. Je me sens un peu intimidée par cette perspective mais j’espère que ceux qui n’avaient pas d’idée précise à son sujet en entrant dans le théâtre, en sortent avec la compréhension de tout ce qu’elle a fait pour le monde".

Le spectacle met forcément en exergue le triangle amoureux Charles-Diana-Camilla. Le prince de Galles est joué par Roe Hartframpf et la duchesse de Cornouailles par Erin Davie. Elizabeth II est campée par Judy Kaye.

Des musiques ont été spécialement écrites mais des thèmes connus des années 80-90 feront aussi office de fil conducteur.

Autre élément qui n’a pas été laissé au hasard : la garde-robe de la princesse avec pas moins de 39 tenues ! Parmi celles-ci, une robe de cocktail passée à la postérité comme la robe de la vengeance.

Ce soir d’été-là en 1994, la princesse est attendue à une réception mondaine très courue à Londres à la Serpentine Gallery. Au même moment, le prince de Galles dans un long entretien à bâtons rompus à la télévision (sur avis de ses conseillers en communication) lâche que Camilla Parker Bowles est une "partie non négociable de sa vie privée" et avoue son adultère.

Diana est ravagée selon son fidèle majordome Paul Burrel. Ce dernier, intime confident, des malheurs de la princesse, la pousse à se rendre à cet événement à Hyde Park. La princesse prétexte ne pas avoir de tenue adéquate…

Paul Burrel fouille dans la penderie princière et trouve une robe achetée trois ans plus tôt et créée par la styliste Christina Strambolian. Diana la trouve trop osée mais Burrel insiste. La robe de cocktail lui va en effet comme un gant. Elle sera souvent attribuée par erreur à Valentino qui avait émis plus tôt dans la soirée un communiqué de presse indiquant que la princesse porterait l’une des ses tenues, ce qui avait agacé Diana. La robe entrait dans l’histoire de la mode…