Dormir et manger au chateau de Versailles, c'est possible: "Savourez une cuisine raffinée et profitez d’une mise en scène rappelant les fastes d’antan"

People

Régine Salens

Publié le

Ouverture d’un hôtel 5 étoiles au nom complet d’Airelles Château de Versailles Le Grand Contrôle.

Dormir et manger au chateau de Versailles, c'est possible: "Savourez une cuisine raffinée et profitez d’une mise en scène rappelant les fastes d’antan"
© D.R.

C’est un projet ambitieux initié il y a 5 ans qui vient de se concrétiser au château de Versailles avec l’ouverture d’un hôtel 5 étoiles au nom complet d’Airelles Château de Versailles Le Grand Contrôle.

En 1681, un hôtel particulier est érigé dans l’aile Midi de Versailles par Jules Hardouin-Mansart pour le duc de Saint-Aignan. Il est ensuite habité par le contrôleur général des Finances royales d’où le nom de Grand Contrôle.

Au début des années 2000, il abritait des bureaux du ministère de la Défense. Le groupe d’hôtellerie LOV Hotel Collection remporta en 2016 l’appel d’offres comprenant un établissement hôtelier et restaurant. On parle quand même d’un investissement de 50 millions d’euros pour tout l’aménagement effectué avec une finesse exquise notamment quant au choix du mobilier et des tissus pour recréer une ambiance du XVIIIe siècle. Un collège scientifique a même été consulté tout au long du chantier.

Au total 14 chambres (sans téléviseur pour ne pas altérer le décor) dont six se situent dans la dépendance dite du Petit Contrôle. 17 majordomes habillés en livrée se tiennent à disposition de la clientèle. Comptez un prix minimal de 1 700 € pour une nuit mais avec des privilèges non négligeables. Ainsi, il vous sera possible de visiter en privé le château et le Petit Trianon avant et après la fermeture des portes au public. Six circuits sont proposés dont une représentation à l’Opéra royal. Vous pourrez aussi naviguer sur le Grand Canal à bord d’une barque électrique, conduire des voiturettes dans les allées du parc et revenir à l’hôtel escortés à la tombée de la nuit par un majordome muni d’une lanterne.

Le chef multi-étoilé Alain Ducasse est aux fourneaux et a l’ambition de faire revivre l’atmosphère des grands dîners royaux avec le cérémonial qui va avec. Pour un menu 5 services, il vous en coûtera 140 € hors boissons. Le site internet de l’hôtel précise : "Dans un décor empreint des splendeurs de la Cour, savourez une cuisine raffinée et profitez d’une mise en scène rappelant les fastes d’antan".

Inspirés par les festins du souverain, les mets, très nombreux, sont apportés en vagues successives appelées "services". Après le service des potages, des entrées puis des rôts (pièces rôties) et salades, viennent ensuite celui des entremets, et enfin du fruit (le dessert).

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info