L'artiste lève le voile sur son histoire pour aider ceux qui ont vécu les mêmes supplices.

En février dernier, la chanteuse Galloise a révélé les raisons de sa longue absence : elle a été kidnappée, séquestrée et violée il y a une dizaine d'années. Dans un long communiqué publié sur son site internet, elle revient aujourd’hui plus en détails sur cette terrible épreuve. Fatiguée de se cacher, elle souhaite dorénavant que cette histoire ne soit plus un "sombre secret" et ne plus se sentir seule. "En me cachant, en ne parlant pas, je permettais au viol de devenir un compagnon. Moi et lui vivant dans mon être, je ne voulais plus ressentir cette intimité avec lui, vivre une décennie avec cette intimité a été destructeur. J'ai dû me libérer. J'ai été blessée et il aurait été dangereux de parler de cette blessure avant que je me sente prête".

Elle explique avoir été droguée le soir de son anniversaire dans un restaurant avant d’être amenée dans un pays étranger, sans même se souvenir d’être montée dans un avion. "On m'a mise dans une chambre d'hôtel et l'agresseur est revenu et m'a violée. Je me souviens de la douleur et du fait que j’essayais de rester consciente après qu’il soit parti. (…)J'ai repris l'avion avec lui, j'ai tenté de rester aussi calme et normale que possible étant donné la situation et quand je suis rentrée chez moi, je me suis assise, étourdie, tel un zombie. Je savais que je courrais un danger immédiat, il m'avait menacé de mort".

L’artiste sera ensuite droguée dans sa propre maison pendant quatre semaines. Avec le temps, elle parviendra à prévenir la police de ce qu’il lui est arrivé et à en parler à une psychologue. "Sans elle, je n'aurais peut-être pas réussi à tenir. Il était fort risqué que je me suicide à la suite des événements". Après des années d’isolement et de profonde solitude, elle sort du silence pour aider ceux qui ont subi les mêmes supplices. "Le viol est comme vivre un meurtre, vous êtes vivant tout en étant mort", écrit-elle.

Après toute cette histoire, l'interprète du hit "Mercy" n’est pas sûre de revenir un jour à la musique. "Je ne sais vraiment pas quelle est la prochaine étape pour moi. J'aimerais faire l'expérience de qui je suis vraiment, pour la première fois, en privé. Ressentir une paix que je n'ai, jusqu'à présent, qu'à moitié ressentie."