Eddy Mitchell, l'un des plus vieux amis de Johnny Hallyday, a décidé de lui rendre hommage à sa façon, en sortant ce vendredi une chanson qui lui est dédiée. Celle-ci, intitulée "Un petit peu d'amour", se veut comme un symbole de leur amitié. C'était aussi l'occasion pour lui de révéler ce qu'il pense des récents hommages faits au Taulier. Et le moins qu'on puisse dire est qu'il a un avis très tranché sur la question.

Une statue "à la con"

Le premier objet de son courroux? La statue "à la con" inaugurée devant l'Accor Arena à Paris, le 14 septembre dernier. Pour rappel, il s'agit d'un manche de guitare surmonté d'une Harley ayant appartenu à Johnny. "Cette statue n'évoque rien, ce n'est pas Johnny", a-t-il déploré dans une interview au Parisien. "C'est une catastrophe... Mais ça plait à Anne Hidalgo (ndlr: maire de Paris), donc c'est bien." "Je ne suis pas dans leurs têtes, mais je ne pense pas que les fans soient ravis de ça. De toute façon, je n’aime pas les places qui commémorent, ni les statues, les pigeons chient dessus."

© afp

Un concert caritatif qui le laisse dubitatif

Le second sujet qui l'a mis hors de lui était bien évidemment le concert organisé à l'Accor Arena quelques heures après l'inauguration de la statue. Durant cet événement, diffusé en direct à la diffusion, plusieurs artistes lui ont rendu hommage en interprétant ses chansons. Pas Eddy Mitchell, qui a brillé par son absence tout au long de la journée. Il s'en est expliqué auprès de Pure Charts. "Je ne fais pas les Restos du Coeur, donc je ne vois pas pourquoi j'irais faire ce genre de conneries", a-t-il lâché. "Je n'avais rien à y faire. (...) A partir du moment où les gens paient et les artistes ne sont pas payés, c'est les Restos du Coeur pour moi." Et quand on lui rétorque que les bénéfices seront reversés à une association de lutte contre le cancer, la "Vieille canaille" se montre très dubitative. "Mais bien sûr..." Voilà qui montre clairement ses doutes quant aux intentions des organisateurs de cette journée.

Pour rappel, depuis la mort de Johnny, Eddy Mitchell s'est très clairement positionné en faveur de David et Laura qui, pour rappel, avaient été écartés du testament du chanteur, engendrant une longue bataille médiatique.