La fille du prince Andrew et de Sarah Ferguson, convolera avec le comte italien Edoardo Mapelli Mozzi le vendredi 29 mai 2020.

Enfin serait-on tenté de dire, les informations officielles sur le mariage de la princesse Beatrice d’York sont désormais connues.

La fille du prince Andrew et de Sarah Ferguson, convolera avec le comte italien Edoardo Mapelli Mozzi le vendredi 29 mai 2020 en la chapelle royale du Palais Saint James à Londres. Une réception sera ensuite organisée à l’initiative de la reine Elizabeth dans les jardins de Buckingham Palace.

Au moment de l’annonce des fiançailles, rien ne laissait alors présager que ce carnet rose chez les Windsor deviendrait un véritable casse-tête organisationnel. Entre-temps, en effet, le prince Andrew, père de Beatrice, a été contraint de se retirer (suite à une désastreuse interview à la BBC) de la vie publique en raison de son amitié avec le milliardaire américain Jeffrey Epstein déjà condamné et qui était avant son suicide en prison à nouveau accusé de pédophilie et d’esclavage sexuel.

Alors que sa sœur la princesse Eugénie s’était mariée à Windsor avec les mêmes fastes que pour le duc et la duchesse de Sussex, le dispositif a dû être repensé pour Beatrice qui fait hélas les frais des déboires de son père.

Il ne devrait pas y avoir de retransmission de la cérémonie même par une chaîne privée (la BBC a déjà annoncé qu’elle ne le ferait pas) et vu que le mariage aura lieu en la chapelle royale du Palais Saint James (là où le prince George de Cambridge a été baptisé), on ne sait pas encore comment le public pourra voir quelque chose.

La princesse Beatrice et son fiancé font preuve d’une grande réserve mais on les sait affectés par toute cette tempête médiatique dont ils se seraient bien passés. Déjà en décembre, ils avaient maintenu leur soirée pour leurs amis au restaurant Chiltern Firehouse mais en l’absence du prince Andrew.

Pourtant, au vu des relations des futurs mariés, on ne peut que s’attendre à un très beau panel d’invités allant bien entendu des Windsor, à des personnalités britanniques mais aussi des membres du Gotha et de la noblesse. Beatrice et son fiancé sont par exemple des amis du prince impérial Jean Christophe Napoléon (ils étaient à son mariage aux Invalides), de la famille princière de Hanovre, de la famille royale de Grèce…

Née en 1988, Beatrice d’York a souvent été bien malgré elle sous le feu des critiques, ce qui l’a à certains moments terriblement blessée comme elle s’en est confiée. On se rappellera son excentrique couvre-chef au mariage du prince William, ce qui lui avait valu bien des moqueries sur les réseaux sociaux. Toutefois, on ne peut accuser la princesse d’un quelconque faux pas, elle s’acquitte avec beaucoup de gentillesse de patronages privés d’associations caritatives et mène une vie en marge des grands événements de la Cour.

Sensible à ce contexte délicat, Elizabeth II n’a pas hésité à voler au secours de sa petite-fille en mettant la chapelle royale et les jardins de Buckingham à sa disposition.