La pandémie de coronavirus fait bien des dégâts collatéraux notamment au niveau culturel. Cette année, les portes de Buckingham Palace resteront fermées à l’exception des écuries royales. Chaque été, une exposition temporaire attirait les grandes foules. Le thème de 2020 était les Windsor et les animaux de compagnie. En 2019, les tickets d’entrée et les achats à la boutique du Palais avaient rapporté pas moins de 12 millions £.

Les domaines royaux ont été fermés au moment du confinement et les répercussions économiques n’ont pas tardé à se faire sentir lourdement. Les salaires de tous les employés ont été payés jusqu’à ce jour mais la situation n’est clairement plus tenable si on projette que des 70 millions de recettes des visites des palais, on ne pourra compter au mieux que sur 30 % de cette somme.

La Cour est donc contrainte de serrer les cordes de la bourse. Il n’y aura pas de nouveaux engagements, pas de majoration de salaires et surtout 600 employés voient leur temps de travail (et donc salaire) diminuer et 200 sont invités à des départs volontaires.

Ces restrictions touchent de plein fouet les guides des palais royaux, le personnel des boutiques de souvenirs, les gardes, le service de catering qui veillait aux zakouskis des garden-parties toutes annulées.

Petite lueur d’espoir malgré tout, l’annonce de la réouverture le 23 juillet prochain du château de Windsor, des écuries royales de Buckingham, du palais de Holyroodhouse à Edimbourg et des Queen’s Galleries à Londres et Edimbourg. Les entrées et les achats de souvenirs rapportent en moyenne chaque année 25 millions £ pour Windsor et 5 pour Holyroodhouse, on sera loin du compte en 2020.

Les spéculations vont bon train pour savoir si la reine Elizabeth (94 ans) reviendra un jour à Buckingham. La souveraine avait été transférée vers le château de Windsor où elle occupe une aile plus facilement sécurisable d’un point de vue sanitaire et avec moins d’effectifs en personnel. Il est à présent envisagé que la reine et son époux le prince Philip (99 ans) soient conduits en avion au château de Balmoral en Ecosse au début du mois d’août et jusqu’en octobre.