“Noël peut être difficile pour ceux qui ont perdu des êtres chers. Cette année, je comprends particulièrement pourquoi." Elizabeth II s'est montrée à fleur de peau lors de son traditionnel discours de Noël, encore touchée par la perte du prince Philip le 9 avril dernier. D'une manière générale, l'année 2021 a été particulièrement éprouvante pour la souveraine, entre son hospitalisation, les conséquences médiatiques du "Megxit", l'affaire Epstein qui continue d'éclabousser le prince Andrew et la perte d'amis de toujours. À peine commencée, son année 2022 est déjà marquée par le sceau du deuil.

Dame de compagnie

La reine vient en effet de déplorer le décès de Diana Maxwell, sa fidèle collaboratrice, amie et confidente, ayant obtenu le titre de Lady Farnham, et celui, moins officiel, de lady-in-waiting. Sa dame de compagnie était à ses côtés depuis 34 ans et les deux femmes nourrissaient un profond respect l'une pour l'autre. La preuve ? Lady Farnham avait été nommée Commandeur de l’Ordre royal de Victoria et c'est elle qui avait été choisie pour remplacer un Philip convalescent lors du jubilé de diamant en 2012. Elle est décédée à 90 ans et isole un peu plus Elizabeth II à l'aube de son jubilé de platine.