C’est une tradition de fin d’année à laquelle la reine Elizabeth entendait ne pas déroger : le déjeuner de Noël du clan Windsor. Hélas, la souveraine a été contrainte d’annuler au vu de la situation sanitaire. Un repas de près de 50 personnes n’étant pas concevable dans ces circonstances particulières.

Si la souveraine passe traditionnellement Noël en famille au château de Sandringham dans le Norfolk avec certains de ses enfants, petits-enfants et arrières-petits-enfants, elle veille toujours à organiser un déjeuner quelques jours auparavant afin de pouvoir réunion l’ensemble du clan.

Au fil des ans et des mariages et naissances, la taille de la famille royale s’est agrandie, rendant impossible l’hébergement de tous. Le déjeuner qui était servi les années précédentes à Buckingham, aurait dû se dérouler au château de Windsor où Elizabeth a désormais ses quartiers puisque Buckingham est en partie en travaux.

En plus des familles de Charles, Anne, Andrew et Edward, le déjeuner aurait également compté sur les présences de David et Sarah, les enfants de la défunte Margarethe, toujours très unis à leur tante la reine Elizabeth ; les cousins : le duc de Kent, le prince Michael de Kent, la princesse Alexandra de Kent et le duc de Gloucester avec leurs familles respectives. Seuls auraient manqué à l’appel en ce premier Noël sans le duc d’Edimbourg, les Sussex et leurs deux enfants.