People L’anniversaire de The Queen éclipse tout, en Grande-Bretagne.

Sur trois jours de temps, la Grande-Bretagne va célébrer les 400 ans de la disparition de William Shakespeare (23 avril) et les 90 ans de la reine Elizabeth II, fêtés aujourd’hui.

À quelques jours de ce double rendez-vous, à Stratford-upon-Avon, ville de Shakespeare, personne ne tergiversait : "L’événement, c’est la Reine !" À cinquante mètres de la maison natale du célèbre auteur, chez Fred Winter, le Royal Shop du lieu, la double vitrine était décorée pour l’occasion de façon très classe. Un portrait de jeunesse de The Queen déposé contre le dossier d’un fauteuil. Un coussin à son effigie sur une chaise. Le drapeau britannique derrière. Et, tout autour, des petits objets dans l’étalage. Un plateau à verres aux couleurs de l’Union Jack. Des sets de tables et même des figurines de corgys aux couleurs nationales, pour rappeler que The Queen les adore. Les journaux ne se privent pas de rappeler qu’au cours de son règne, Elizabeth a eu 62 chiens et onze Premiers ministres. Certains ajoutent qu’elle a aussi connu sept papes.

Les tabloïds évoquent le record de la popularité de la Reine. En 1992, l’année de tous les scandales, annus horribilis, selon les mots de la Reine elle-même, un tiers des Britanniques souhaitaient qu’elle abdique. Aujourd’hui, ils sont 80 % à proclamer qu’ils l’adorent.

La reine passera son anniversaire dans son château de Windsor. Elle participera à un bain de foule et allumera un flambeau. Au même moment, du Canada à l’Australie, partout où elle règne, des dizaines de flambeaux identiques seront allumés également.

Elle déjeunera en compagnie de Barack Obama et de son épouse. On sait que le gâteau d’anniversaire, un cake à l’orange, doit être préparé par une femme de 30 ans, Nadiya Jamin Hussain, gagnante d’un concours à la télévision.

© Photonews

Quatre enfants et le fantôme d’une belle-fille

Elle est aussi huit fois grand-mère et cinq fois arrière-grand-mère.

La photo a fait les délices des quotidiens londoniens : quatre générations de rois d’Angleterre réunies. La Reine de 90 ans, bien sûr. Robe bleu clair. À sa droite, son fils, le prince Charles qui, à 64 ans, approche de l’âge habituel de la retraite. De l’autre côté, le prince William, 33 ans. Et le petit prince George, qui aura 3 ans en juillet et qu’on a hissé sur un bloc de mousse afin qu’il soit à la hauteur des autres.

Le prince William a accordé une interview à la BBC où il qualifie sa grand-mère d’"exemple pour toute la famille". Son épouse, que la presse britannique continue d’appeler Kate Middleton plutôt que duchesse de Cambridge, a utilisé le compte officiel de la monarchie, sur Twitter, pour évoquer les relations entre la Reine et ses arrières-petits-enfants : "Le prince George l’appelle Gan-Gan. Et la Reine a été ravie de savoir que j’étais maman d’une fille. Elle a été une des premières à venir près de nous. Et à chacune de ses visites, elle laisse un petit cadeau ou autre chose dans la chambre des enfants."

On s’est focalisé sur le petit prince George parce qu’il est appelé à régner et sur la princesse Charlotte, qui aura son premier anniversaire le 2 mai.

Mais The Queen est aussi arrière-grand-mère de trois autres enfants du côté de la princesse Anne. Le 17 janvier 2014, Zara Phillips, 34 ans, a eu une fille, Mia Grace, et son frère, Peter, en a deux, Savannah, 5 ans, et Isla, 4 ans.

Du côté d’Andrew et de Sarah Ferguson, des divorcés restés très complices, les deux filles, Béatrice, 27 ans, et Eugénie, 26 ans, sont toujours célibataires. Le prince Edward, lui, a aussi deux enfants. Mais Louise n’a que 12 ans et James, 8 ans.

Un livre, Game of Crowns, vient de sortir et l’auteur, Christopher Anderson, prétend que la Reine "tolère tout juste" sa belle-fille Camilla, épouse de Charles. Le fantôme de Diana, divorcée en 1996 et morte, à 36 ans, en 1997, est toujours bien présent dans la famille.


Sa vraie folie : les sacs à main

Trois expositions se préparent, toutes consacrées à la garde-robe de la Reine.

La reine Elizabeth ne vous serrera jamais la main : elle vous présentera le gant ! Elle en porte toujours dans ses sorties. Probablement plus hygiénique… La Reine et ses collaborateurs ont établi un véritable dress code pour ses déplacements officiels. Vous souvenez-vous de l’ensemble jaune qu’elle portait au mariage de William et Kate ? Ailleurs, vous l’avez vue en rose, en mauve ou en bleu clair. Toujours des couleurs éclatantes : la Reine doit être repérable de loin !

Des mesures sont prises afin que ses robes et ses jupes ne se retroussent jamais, même par grand vent. Et pour que ses célèbres chapeaux aux formes, aux couleurs et aux parures improbables ne s’envolent pas.

Il y a le confort aussi. Jamais de talons de plus de 7 cm. C’est elle qui l’a demandé.

Et ses goûts : ses fameux colliers de perles à trois rangées.

Mais les journaux anglais de ces dernières semaines nous ont révélé que ce que la Reine préfère, ce sont les sacs à main. Elle en possède plus de 200 et on dit qu’il lui arrive d’en réparer elle-même. Elizabeth est fidèle depuis 1968 à la maison Launer. Qui n’a rien en catalogue à moins de mille euros.

Trois expositions , dans trois châteaux royaux, vont rassembler 150 tailleurs, robes, manteaux de jour et manteaux du soir. La garde-robe de la Reine !

La première est inaugurée aujourd’hui au château écossais d’Hollyrood. Jusqu’au 16 octobre.

Une autre, à Londres, sera ouverte à Buckingham Palace, du 23 juillet au 2 octobre. On y exposera notamment sa robe de mariée, créée en 1947 par Norman Hartnell. La troisième exposition : entre le 17 septembre et le 31 décembre au château de Windsor.

© Repoters