12 millions d'euros. C'est la somme rondelette qu'Albert II de Monaco verserait désormais annuellement à son épouse Charlène. Selon les récentes informations de Voici, cet accord financier serait l'une des conditions sine qua non du retour de la princesse de 44 ans sur le Rocher. La Sud-Africaine enchaîne effectivement les sorties officielles depuis cette annonce. De quoi donner du poids à la rumeur ? De l'autre côté de l'Atlantique, son entourage dément fermement.

"Il ne la paye pas"

"Évidemment, elle a un contrat de mariage avantageux, mais Albert ne la paye pas pour qu'elle reste", lit-on au sujet du couple qui aurait frôlé le divorce dans Page Six. "Après une absence prolongée en raison de sa maladie, Charlène est heureuse d'être de retour auprès d'Albert et des enfants. Ils passent chaque week-end à la campagne (probablement au domaine de Roc Agel, Ndlr). Albert la soutient et l'aide avec ses organisations caritatives", ajoute cette même source. Une chose est sûre : le pire semble derrière eux.