Après avoir critiqué son physique ("la reine des cruches, c'est bien cette fausse blonde") et on en passe ou après avoir lâché des émoticônes "vomi" à l'encontre de son ancienne collègue de l'émission d'enchères de France 2 présentée par Sophie Davant, voilà que le grand fan de Napoléon s’en prend à la carrière de l'acheteuse d'Affaire conclue. Des accusations parfois virulentes proférées dans Télé-Loisirs.

"C'est personne"

Quand le magazine français lui pose la question s'il est toujours en froid avec celle dont il était jadis inséparable, celui qui fut récemment empêtré dans une polémique sur des affaire de diners clandestins a répondu tout de go. "Je n’ai rien contre Caroline, je la connais depuis 30 ans. Mais il faut arrêter avec elle, elle n’a pas de carrière, c’est personne. Le succès d’Affaire conclue du côté des acheteurs, c’est Julien Cohen et moi. C’est une mythomane, tout ce qu’elle raconte est bidon. Tout est faux chez elle. Elle est insignifiante."

"Ce n'est pas Sophie Davant qui a décidé de mon départ"

Une relation tendue, depuis l'éviction de Pierre-Jean Chalençon d'Affaire conclue sur France 2, qui n'a rien à voir avec la présentatrice Sophie Davant. "Elle, c’est une vraie copine, dixit le collectionneur qui fête aujourd'hui son 51e anniversaire, à Télé-Loisirs. On s’envoie des messages très régulièrement. Elle me dit souvent qu’elle en a ras le bol qu’on dise tout et n’importe quoi sur moi. Ce n'est évidemment pas elle qui a décidé de mon départ de l'émission."