Dépassé par la montée de haine de la part de certains internautes, le chanteur s'insurge contre Twitter et décide de fermer son compte.

"L'avènement de Twitter a fait apparaître le côté vil et malsain de certaines personnes jouissant de cette liberté de parole pour y répandre une haine permanente sous couvert d'un anonymat nouveau, celui de la lâcheté ", peut-on lire sur la page Facebook de Christophe Willem. Régulièrement insulté et victime de harcèlement via les réseaux sociaux, le chanteur a décidé de faire ses adieux à Twitter.

" Je suis chanceux de ne pas être la cible d'attaques en tout genre car je suis malgré tout assez épargné, mais vous qui me suivez depuis le début de cette aventure, vous savez à quel point je suis resté tantôt impassible, tantôt réactif à toutes formes de harcèlement, poursuit-il. Seulement, je reste humain et la répétition de ce flot permanent de haine pollue non seulement mon fil d'actualité, mais aussi mon équilibre personnel, celui que je m'efforce de préserver depuis des années" , explique-t-il. Directement concerné par ses messages qu'il gère lui-même (il ne passe pas par un community manager, aimant se sentir proche de son public), Christophe Willem accuse Twitter de ne pas protéger suffisamment ses internautes contre "les actes de calomnies, de harcèlements et autres atteintes à l'intégrité des personnes présentes". Le chanteur donne désormais rendez-vous à ses fans sur sa page Facebook.