People
La presse britannique est sommée d'arrêter de répandre les rumeurs d'adultère lancées par le magazine américain In Touch, qui éclaboussent la sérénité du couple du duc de Cambridge.


Le prince William a-t-il trompé Kate Middleton avec Rose Hanbury, une des meilleures amies de son épouse? Face aux rumeurs déployées par le magazine américain  In Touch, le duc de Cambridge a sommé ses avocats de s'attaquer à la presse people britannique qui relayent ces allégations, selon plusieurs médias outre-Manche. Des lettres ont été envoyées aux médias en question, les menaçant de poursuites juridiques concernant les faits observés, selon les informations du Daily Beast

La lettre en question stipule que " la publication de fausses spéculations sur la vie privée de nos clients constitue une violation de la vie privée au sens de l'article 8 de la Convention européenne des Droits de l'Homme." Un avertissement assez rare dans le chef de la famille royale britannique, qui respecte habituellement le vieil adage " ne te plains et ne t'explique jamais".
 
Selon le magazine à la base du scandale, William aurait commis l'adultère alors que sa femme était enceinte de leur troisième enfant, Louis. Pour l'heure, les allégations ne se basent que sur les dires du tabloïd In Touch