People

Pourquoi les vedettes ne succomberaient-elles pas aussi à la tentation du phénomène n° 1 du web ?

BRUXELLES "T'es sur facebook ?" La ritournelle, certes peu élégante, est connue. Tout le monde, à moins de vivre en ermite ou dans le passé, a au moins entendu parler du réseau de socialisation n° 1 sur Internet.

Le principe, pour les éternels distraits ? On s'inscrit (c'est gratuit), crée son profil, poste ses photos, ses humeurs et on tisse son propre réseau d'amis. La formule est simplissime, et immédiatement couronnée de succès : la perspective de retrouver des amis disparus de la circulation n'y est pas étrangère.

Il n'est donc pas illogique que, sur le réseau qui recensait plus de 140 millions d'utilisateurs en décembre, figurent toute une kyrielle de stars qui, elles aussi, ont été touchées par le virus. Alors, bien sûr, les poker afin d'accéder à leur précieuse et très cadenassée liste d'amis relève du parcours du combattant.

Néanmoins, de nombreuses célébrités ont saisi l'impact (humain, mais surtout publicitaire et promotionnel) dont facebook est porteur. Hormis les nombreux fan-clubs online et la flopée de faux profils (édités par des fans ou... pas), il est possible, en cherchant bien, de tomber sur un people plus laxiste qui vous accepte dans sa liste d'amis.

Voyant ensuite que vous figurez dans la liste de Gérard Jugnot (par exemple), Thierry Lhermitte pourrait être plus facilement tenté de vous accepter pas, ce qui pourrait vous mener jusqu'à Gérard Depardieu, puis Matthieu Kassovitz,... Certains figurent ainsi dans de nombreux répertoires huppés sans connaître l'idole concernée ! L'intérêt ? Il est discutable.

Mais vous aurez tout de même accès aux photos privées, ainsi qu'aux commentaires, agendas, humeurs de vos stars.

Que ceux qu'Internet rebute s'y fassent : facebook prend chaque jour plus d'ampleur. Le champion toutes catégories ? Barack Obama, qui compte près de 4.000.000 de fans-amis. À chaque clic, 5 nouveaux adhérents rejoignent ses idées. La bataille pour la présidence s'est peut-être aussi gagnée en ligne...



© La Dernière Heure 2009