Le programme des réjouissances était somptueux. Mais l’actualité en a décidé autrement.

C’est la semaine des anniversaires dans le Gotha : 60 ans du roi Philippe, 65 ans du grand-duc de Luxembourg, 80 ans de la princesse Marie de Liechtenstein et les 80 ans également de la reine de Danemark. 80 ans, cela se fête. Enfin en principe…

Le programme des réjouissances liées à l’anniversaire de la reine Margrethe de Danemark avait été annoncé dès l’année dernière. On comptait un dîner de gala à Christiansborg en long et diadème pour les dames. Le roi Philippe et la reine Mathilde faisaient partie des convives invités, concert, réception à l’hôtel de ville de Copenhague, sortie avec le yacht royal Dannebrog, une exposition, un livre, etc

Mais entre-temps, le Covid-19 est arrivé. La reine a rapidement fait savoir que compte tenu des circonstances difficiles, il n’était plus à l’ordre du jour de maintenir toutes ces festivités.

Très populaire, la reine Margrethe sur le trône depuis 1972, est une souveraine atypique. À côté de sa tâche royale exécutée avec professionnalisme, elle a toujours su se ménager un temps pour ses divers loisirs car la reine est une artiste pluridisciplinaire. Elle brode, elle peint, elle réalise des décors de théâtre, des costumes de spectacle, a la main verte et traduisit en son temps avec son défunt époux le prince Henrik un ouvrage de Marguerite Yourcenar du français au danois.

Comme le veut la tradition, la reine de Danemark aurait dû être réveillée par une aubade le matin du jour de son anniversaire sous ses fenêtres du château de Fredensborg par sa famille et ses amis.

En raison du coronavirus, c’est du premier étage du château donnant sur la grande salle de bal que la reine est apparue, en peignoir et bandeau sur les cheveux, après son lever. Quelques personnes de la Cour lui ont alors entonné la chanson "I Danmark er jeg født, der har jeg hjemme," (Le Danemark est le pays où je suis née).

Ses huit petits-enfants Christian, Isabelle, Vincent, Joséphine, Nikolai, Felix, Henrik et Athena lui ont adressé un message de bons vœux par vidéo. Ils n’étaient pas les seuls. Les membres des familles royales qui auraient dû assister au dîner d’anniversaire, ont enregistré des messages.

On peut ainsi voir chacun dans son lieu de confinement, présenter ses meilleurs vœux à Daisy qui est le diminutif de la reine Margrethe : le roi Carl Gustaf (cousin germain) et la reine Silvia de Suède, la princesse héritière Victoria de Suède avec son époux et ses enfants brandissant drapeaux suédois et danois, le prince Carl Philip de Suède (filleul de la reine), le roi Harald et la reine Sonja de Norvège (grande amie de la souveraine), le prince héritier Haakon et la princesse héritière Mette-Marit de Norvège, le roi des Belges (par message vocal), le roi Felipe et la reine Letizia d’Espagne, le grand-duc Henri et la grande-duchesse Maria Teresa de Luxembourg et enfin le roi Willem Alexander (filleul de la reine) et la reine Maxima des Pays-Bas trinquant avec une coupe de champagne à la main.

Ses sujets s’étaient aussi mobilisés pour que la reine puisse malgré tout garder un souvenir de cet anniversaire rond. Une page Facebook, Le Danemark chante pour la souveraine, avait ainsi été créée en vue d’organiser le 16 avril à 12h un moment où les Danois entonneraient un chant en hommage à la reine Margrethe.

C’est depuis l’un des salons du château de Fredensborg que la souveraine a pu prendre connaissance de ce sympathique élan populaire.

La reine a toujours clairement indiqué qu’il n’entrait nullement dans ses intentions d’abdiquer. Pour les photos officielles réalisées pour cet anniversaire, elle a toutefois tenu à associer son fils le prince héritier Frederik (51 ans) et son petit-fils le prince Christian (14 ans). Des clichés pris par le photographe Per Morten Abrahsmen dans les salons du palais d’Amalienborg. Il a été précisé que la séance de photos avait eu lieu à l’automne dernier pour éviter toute polémique quant au non- respect de la distanciation sociale.

Vêtue d’une robe mauve, la reine Margrethe arbore une broche en diamants en forme de marguerite à laquelle elle est très attachée et qui lui vient de sa mère la reine Ingrid de Danemark, née princesse de Suède qui l’avait quant à elle reçue de son père. Margrethe l’avait épinglée sur sa robe de mariée en 1967.

Depuis un mois, la reine vit en confinement au château de Fredensborg tandis que son fils aîné et les siens sont dans leurs appartements d’Amalienborg à Copenhague.

Cet anniversaire royal minutieusement préparé depuis des mois par la Cour royale de Danemark où l’on ne lésine jamais pour mettre les petits plats dans les grands, sans négliger non plus l’apparat, devra donc attendre des jours meilleurs. La reine Margrethe avait aussi demandé que les fleurs qui sont généralement déposées aux grilles du palais, soient offertes au personnel hospitalier ou aux personnes en maison de repos.

Dans son discours télévisé, Margrethe II a remercié la population pour toutes ses marques de sympathie qui ont permis qu’elle passe malgré tout un jour inoubliable.