Jean-Marie Bigard aura fait parler de lui cette semaine. Après son énorme craquage, puis la polémique avec Gérard Jugnot, l'humoriste a reconnu, dans l'émission "Les Grandes Gueules" sur RMC Story, qu'il était en grande difficulté financière, suite à la crise sanitaire.

"Oui, je suis aux abois", confirme-t-il lorsqu'on lui pose la question. "Je suis absolument comme tout le monde, je demande une autorisation de découvert à ma banque. Là j'ai 3 mois de loyer de retard. Je ne vais pas pleurer, hein. Je suis encore dans ma position milliardaire ! Si tu me demandes 500 euros, je vais aller te les chercher au distributeur. Je ne vais sûrement pas me plaindre de mon sort. Mais si tu me demandes si je suis financièrement ruiné, ben je le suis", lance-t-il.

"Ceux qui pètent dans la soie comme Jugnot..."

Bigard en a d'ailleurs remis une couche au sujet de Gérard Jugnot. "C'est dur parce que les gens comme Gérard Jugnot, qui me critiquent, ou d'autres, ils continuent de tourner des films. Ils pètent dans la soie mais moi, si je ne vais pas avec mes 100 kilos de bidoche sur la scène et que le préfet n'accepte pas que je joue devant 2 000 personnes, bah il m'affame. Je suis ma seule et unique source de revenus. Si je ne travaille plus je ne gagne plus d'argent. Et au bout de six mois, et bah tu claques du bec. Relativement, hein!"