Le metteur en scène louviérois est suspecté d'"infractions fiscales internationales"

LA LOUVIERE Franco Dragone s'est dit "confiant dans l'avenir", jeudi, devant plusieurs médias. Le metteur en scène louviérois a réagi aux informations parues dans Le Vif/L'Express faisant état, notamment, de suspicion d'"infractions fiscales internationales graves" de la justice montoise à son égard.

Le créateur de spectacle a réagi à l'article du Vif en expliquant "être au courant du travail de la justice montoise. Ils sont venus perquisitionner dans nos bureaux il y a quelque mois. J'ai aussi vu une belle photo de moi en couverture du magazine... Mon humeur se situe entre découragement et motivation. Mais, je suis confiant dans le bon déroulement des choses. Je sais que les gens et la population louviéroise savent ce que je réalise ici", s'est-il exprimé en marge d'une conférence de presse organisée de longue date par Franco Dragone pour présenter sa nouvelle équipe dirigeante que Philippe Maystadt, ministre d'État, vient de rejoindre.

Le metteur en scène louviérois Franco Dragone, qui a notamment conçu le spectacle "A New Day" de Céline Dion à Las Vegas, est suspecté par la justice montoise d'"infractions fiscales internationales graves", faits de "blanchiment d'argent", de "travail au noir" et de "fraude aux subsides" selon Le Vif/L'Express.

Le magazine révèle qu'un réseau de sociétés boîtes aux lettres dispersés entre les Îles vierges britanniques et la Hongrie est chargé de canaliser les bénéfices des droits de propriété intellectuelle des spectacles pourtant conçus à La Louvière.

Dans son enquête, l'hebdomadaire rapporte que la SA Productions du Dragon, la société de Franco Dragone, n'a quasiment jamais payé d'impôts en Belgique.

Le parquet de Mons s'est refusé à commenter les informations parues dans le magazine.

© La Dernière Heure 2013