People

Les avocats de l'humoriste veulent faire supprimer ses vidéos.

Après la réponse par l'humour, la réponse des avocats. Le 14 février dernier Gad Elmaleh évoquait les accusations de plagiat à son encontre en enfilant le costume de Chouchou. Ce 20 février, le comédien de 47 ans est revenu à la charge. Les deux vidéos, qui s'appuient sur des montages souvent édifiants, ont été censurées sur Twitter et pourraient bientôt être supprimées de YouTube. C'est "Ben", l'homme derrière le compte CopyComic, qui l'a lui-même annoncé sur les réseaux sociaux.

La vérité si je mens

"Soupçonné de piller le travail d'autres artistes plutôt que de répondre sur le fond, tu lances tes avocats contre moi ", lâche celui qui épingle les humoristes français et belges depuis 2017, de Jamel Debbouze à Walter en passant par Michel Leeb. Interrogé par nos soins, "Ben" nous a parlé de la procédure à son encontre. "Je ne sais pas si ça aboutira au fait que l'on sache qui je suis, par contre, elle nous donne des indications sur qui est Gad Elmaleh. Il est d'ailleurs comique (involontairement) que Gad Elmaleh me reproche de me cacher derrière mon anonymat, lui qui se cache des journalistes (comme aux Globes de Cristal où il a zappé la press room pour son prix d'honneur), se cache derrière son personnage Chouchou (pour sa vidéo de non-réponse incroyable), et derrière ses avocats. Qu'il me reproche de me 'cacher' en serait presque drôle". Quant au plagiat, CopyComic dit ne pas "être juge". "Je laisse à chacun la possibilité de faire son propre avis avec les vidéos".

Via son avocate Isabelle Wekstein, Gad Elmaleh a fait appel aux "droits voisins du droit d'auteur". Comme le précise le Huffington Post, la loi permet aux artistes "d'autoriser ou interdire l'utilisation et l'exploitation de leur prestation et de prétendre à une rémunération en contrepartie de leur autorisation".

Sur Twitter, les utilisateurs, eux, voient déjà un potentiel "effet Streisand" qui n’arrangeraient pas les affaires de Gad Elmaleh...