Suite aux drames qui l’ont touché, Michel Galabru a perdu le goût de vivre.

Les années s’écoulent et deviennent de plus en plus difficiles à surmonter pour Michel Galabru.

À l’occasion de son retour sur les planches avec Le cancre, l’ancien gendarme de Saint-Tropez s’est confié sur au micro de Marc-Olivier Fogiel au sujet du temps qui passe : "Je frôle les 93 ans, c’est la mort à brève échéance", décla­rait-il, impuissant face au destin.

"Vous avez vu dans quel état sont les cente­naires ? Vous les avez vus marcher ? Est-ce qu’il ne vaut pas mieux s’ar­rê­ter dans ces cas-là ?"

Et justement, "arrêter", Michel Galabru y pense de plus en plus, notamment depuis la disparition de sa femme, Claude, et son frère, Marc, décédés à un an d’intervalle. C’est d’ailleurs marqué par la fatigue que l’acteur s’est confié à nos confrères de Libération : "[Ma mort] n’est plus très loin, La vie commence à ne plus m’in­té­res­ser, j’ai d’ailleurs songé quelques fois à me suppri­mer, n’y renonçant que faute de courage" , avoue tristement Michel Galabru avant d’évoquer les faibles revenus qu’il perçoit depuis quelques années. L’acteur avoue même avoir du mal à joindre les deux bouts lors des fins de mois...