TF1 et le Comité d’organisation ont souhaité voir Geneviève de Fontenay participer au centième anniversaire de Miss France. Mais la Dame au chapeau leur a dit d’aller se faire voir. Elle n’ira, pas question qu’ils profitent de sa notoriété, a-t-elle fait savoir au Parisien C’est qu’elle est remontée contre son ancienne protégée Sylvie Tellier désormais à la barre. Elle l’accuse de lui avoir volé sa vie. Et elle n’en pense pas moins d’Endémol, propriétaire du concours depuis 2002. Pourtant, c’est bien elle et son fils qui ont fait entrer le loup dans la bergerie en vendant leurs parts à la célèbre société de production.

Chargé de la gestion, le premier a tout de suite été débarqué de l’aventure, tandis qu’elle est restée à la barre jusqu’en 2010. Mais cette année-là, celle qui fut Miss élégance en 1957 et présidente du Comité Miss France de 1981 à 2010 après avoir succédé à son mari Louis Poirot dit de Fontenay, claquait la porte. Elle ne pouvait plus accepter le non-respect des valeurs morales et d’élégance dont elle s’était jusqu’alors portée la garante avec l’autorité d’une main de fer. Sous sa présidence, question du moindre écart. Il fallait marcher droit, toute Miss que l’on soit.

Depuis, Geneviève de Fontenay a bien tenté de reprendre sa place au soleil en créant le Comité Miss National devenu Miss Prestige National. Mais qui se souvient seulement du prénom d’une des lauréates couronnées jusqu’en 2016 ? Après le divorce d’avec Endémol, la Dame au chapeau a aussi cultivé le don de se fâcher avec tout le monde, à commencer par ses anciennes protégées. Sylvie Tellier et Sonia Rolland en savent quelque chose. Sans parler de Nathalie Marquay, l’épouse de Jean-Pierre Pernaut, qu’elle accuse de tous les maux. "Je savais qu'elle était une Miss France sans intérêt, sans éducation ni talent. J'ai en plus constaté qu'elle n'avait aucune classe et était vulgaire", écrit-elle dans une courrier diffusé sur le site de jean-Marc Morandini. Difficile de conserver son aura dans de telles conditions. Et pourtant, médiatiquement, Miss France rime encore et toujours avec Geneviève de Fontenay.