Le sexisme dans le cinéma, c'est un sujet qui fait de plus en plus parler de lui. De nombreuses stars du grand écran voudraient changer les choses. Des femmes évidemment (Jennifer Garner, Rose McGowan, Kristen Stewart, Meryl Streep, etc.), mais pas que. Dernièrement, le séduisant George Clooney se positionne en tant que sauveur de ces dames. Pour lui, la solution, ce serait de choisir des actrices pour incarner des rôles initialement prévus pour des hommes. «Ce serait vraiment différent si les gens commençaient simplement à penser», estime-t-il dans The Wrap.

Pour mettre en avant sa stratégie, il présente comme exemple son amie Sandra Bullock. Dans le film Our Brand is Crisis, c'est elle l'héroïne. Mais à la base, ce devait être un acteur, le rôle étant prévu pour un homme à la base. La star a estimé qu'elle incarnerait tout à fait ce personnage, que c'était fait pour elle. Elle l'a fait savoir et George Clooney, co-producteur du film, a trouvé cette idée tout à fait intéressante. Il s'agit d'un drame politique qui sortira le 30 octobre prochain dans les salles. «Ça pourrait se faire souvent si les gens se creusaient un peu plus la tête, explique-t-il à The Independent, (...) À partir du moment où Sandra Bullock a appelé pour dire qu'elle était intéressée pour jouer ce rôle écrit pour un homme, le film s'est lancé

Si George Clooney dépose une piste intéressante sur la table pour augmenter le nombre de premiers rôles décrochés par des femmes au cinéma, ce n'est pas une nouveauté. Emily Blunt dans Sicario et Julia Roberts dans Secret in their Eyes incarnaient déjà un personnage qui devait être masculin à la base.