Ce 14 janvier, Eric Zemmour tenait une discussion avec des enseignants dans la commune française de Honnecourt-sur-Escaut. Il a notamment affirmé que les "établissements spécialisés" étaient nécessaires "sauf, pour les gens légèrement handicapés évidemment."

Le candidat à la présidentielle à pousser la réflexion en expliquant qu'il pensait que "l’obsession de l’inclusion est une mauvaise manière faite aux autres enfants et à ces enfants-là qui sont, les pauvres, complètement dépassés par les autres enfants."

Invité à s'exprimer sur le sujet sur BFMTV, le chanteur Gilbert Montagné, atteint de cécité, n'a pas du tout apprécié cette sortie du politicien d'extrême droite: "La stupidité c’est de penser que ces gens-là, il faut les mettre dans des endroits où ils sont entre eux, comme ça, ça ne dérange personne. Comme si on dérangeait", a-t-il martelé. "Il est évident que dans certaines situations, les enfants préfèrent peut-être être dans des établissements spécialisés, mais ça ne doit représenter qu’une minorité. Nous devons être à vos côtés et vice-versa", défend le chanteur.

Visiblement choqué par l'utilisation de la formule "obsession de l’inclusion", Gilbert Montagné a tenu à faire valoir son point de vue: "C’est complètement dingue dans le sens où nous faisons partie du même monde".

Lui-même en situation de handicap, il se rappelle de la souffrance dans sa jeunesse d'une telle exclusion: "Quand j’étais petit, je ne souffrais pas de ma déficience visuelle. Je souffrais du fait qu’on ne me prenait pas à l’école maternelle d’à côté. Je souffrais de faire trois quarts d’heure de métro le matin et le soir pour aller au seul jardin d’enfants à Paris qui voulait bien accueillir des enfants comme moi, les enfants déficients visuel", conclut-il.