Grâce aux Œuvres de la Reine, décédée voici cinq ans, 720 familles ont pu bénéficier en 2019 d’une aide de 200 euros.

Le Palais a annoncé que le Conseil d’administration de l’asbl Les Œuvres de la Reine apportera son soutien sur un cycle de trois ans à trois associations s’occupant de jeunes adultes (18-25 ans) à la recherche de leur projet de vie.

Ce soutien financier d’un montant de 400.000 euros aura pour bénéficiaires la Société Royale Protectrice de l’Enfance, le projet Grote stap de l’asbl Cachet pour l’organisation de sessions et camps d’informations et le projet Bootsman de la Koninklijk Werk IBIS pour un encadrement supplémentaire des jeunes qui ont suivi l’enseignement de l’asbl à la côte belge.

Si ce soutien est possible, c’est grâce à l’héritage de la reine Fabiola décédée voici cinq ans. En 1960, après leur mariage, le roi Baudouin et la reine Fabiola décident de créer l’asbl Les Œuvres de la Reine avec les dons et les cadeaux offerts par la population pour leurs noces. L’objectif de l’asbl était de venir en aide à la population précarisée.

C’est ainsi que l’asbl œuvre de 1960 à 1993. En 2014, la reine Fabiola prit la décision de dissoudre l’asbl Les Œuvres de la Reine Fabiola et de transférer le capital vers l’asbl Les Œuvres de la Reine entre-temps gérée par la reine Mathilde.

La Cour a confirmé après le décès de la reine Fabiola que l’asbl avait été, selon le souhait de la reine, son légataire universel. On ignore toutefois quel était le montant du capital au moment de la fusion avec les œuvres de la reine Mathilde ainsi que le montant de cet héritage.

Il avait été fait le reproche à la reine Fabiola, de son vivant, de vouloir favoriser d’une part sa famille espagnole et d’autre part d’essayer d’éluder les frais de succession (élevés puisque la reine n’avait pas d’enfant mais des neveux). Les montages juridiques imaginés par ses conseillers étaient pourtant parfaitement légaux et l’argent pour ses neveux espagnols provenaient d’héritages issus de sa famille espagnole, non de la fortune héritée du roi Baudouin.

La reine avait été fort critiquée et en avait douloureusement été peinée selon les personnes de son plus proche entourage. Sa dotation avait même été revue à la baisse en plein exercice budgétaire, du jamais vu ! Cela avait obligé la reine à licencier du personnel au Stuyvenberg, la mort dans l’âme.

En 2019, ce sont 720 familles qui ont pu bénéficier d’une aide de 200 euros.

Un bel usage de l’héritage de la reine Fabiola qui au moment de son mariage avait eu cette phrase poétique : "Désormais, mon cœur appartient non seulement à mon époux, mais à vous tous."

Une communion définitive avec sa nouvelle patrie pendant 55 ans, qui se pérennise encore aujourd’hui.