Le chanteur et ancien tennisman français a frôlé la mort


PARIS Dans un avion qui devait l’emmener au Brésil, avec Guy Forget, pour un tournoi d’exhibition, Yannick Noah s’est fait la frayeur de sa vie. Ou presque. À peine avait-il décollé de Paris qu’un des réacteurs de son avion prenait feu. “Au bout de deux minutes, ça a tangué. On a fait demi-tour et on s’est reposé. C’était assez impressionnant”, a-t-il commenté.

À quoi a-t-il pensé, à ce moment précis ? “Tu es toujours inquiet. L’avion est un endroit stressant, même si je voyage beaucoup. Mais tu es impuissant, même si les probabilités sont moindres qu’en bagnole ou à vélo”, confie le chanteur.

Yannick Noah avoue encore s’être demandé s’il avait dit à ses enfants qu’il les aimait, dans son dernier message. On va encore se demander, après ça, pourquoi il reste la personnalité préférée des Français…



© La Dernière Heure 2012