Il gagnera 41 dollars (1.763 FB) par seconde pour le film K-19

CORRESPONDANT PERMANENT AUX ÉTATS-UNIS PATRICE BERTRAND

NEW YORK Quarante et un dollars (1.763FB) à la seconde, soit 2.500 (107.500FB) à la minute, soit 156.000 (6,7 millions) de l'heure, soit encore 1,25 million (44 millions) par jour C'est ce que va gagner Harrison Ford pour son dernier film, K-19. La star va en effet toucher 25 millions de dollars (1,075 milliard de FB) pour vingt jours d'un tournage qui doit démarrer ces jours prochains.
Avec cette manne, Harrison Ford dépasse tous les records notamment celui de Marlon Brando qui, pour une apparition de moins de dix minutes dans Superman et quatre jours de tournage, avait encaissé en 1978 3 millions de dollars (129 millions de FB) ! Il fait même encore mieux que Mel Gibson qui aurait touché un cachet de 25 millions de dollars (1,075 milliard) pour Patriot mais aura quand même travaillé une quarantaine de jours!
Sondé sur ces extravagances, Harrison Ford, 58 ans, a eu le bon goût de répondre: `Ce n'est pas pour l'argent que j'ai choisi ce film mais en partie pour l'intrigue, que je trouve saisissante.´ Et on veut bien le croire car Ford a les moyens de faire la fine bouche: notamment grâce aux films de la série des Indiana Jones, l'acteur a accumulé une fortune personnelle estimée à 250 millions de dollars (10,75 milliards). Et comme si ce n'était pas assez, il serait en pourparlers avec son ami Spielberg pour une suite des Aventuriers de l'Arche perdue qui pourrait lui rapporter 40 millions de dollars (1,72 milliard) !
En ce qui concerne l'intrigue de K-19: The Widowmaker, elle est inspirée de l'histoire du commandant d'un sous-marin nucléaire russe, le capitaine Zateyeff, qui tente l'impossible pour empêcher une explosion nucléaire susceptible de déclencher une troisième guerre mondiale. `C'est l'énorme courage et le sens du devoir dont fait preuve l'équipage de ce sous-marin en pleine guerre froide qui m'a poussé à prendre le rôle du capitaine Zateyeff´, explique Ford.
Son cachet ne dépasse-t-il cependant pas les limites? `Nous aurions payé n'importe quoi pour avoir Harrison Ford avec nous´, explique Tim Kelly, un des producteurs du film. `Avec lui, on est sûr de notre coup.´ Et comme le film, qui doit sortir cet été aux Etats-Unis, rappellera sans doute la récente tragédie du Koursk le sous-marin russe dans lequel 118 marins russes ont récemment trouvé la mort , le succès est encore d'avantage garanti!
Dans tout cela, on notera que l'importance du cachet est d'autant plus troublante qu'Harrison Ford n'aura même pas à quitter le studio de Toronto où doit être tourné le film.
Alors que ses partenaires dont Liam Neeson devront se rendre pendant trois mois en Russie, en Islande et au Canada avec le metteur en scène, Kathryn Bigelow, Harrison Ford restera bien au chaud et n'aura à se livrer à aucune acrobatie!