Dans cette bataille à couteaux tirés, l'ouvrage biographique Finding Freedom ( Harry et Meghan,libres , Ndlr) occupe une place de choix. Car quand la Duchesse accuse le Mail on Sunday d'intrusion pour avoir publié une lettre privée adressée à son père Thomas en 2018, le média affirme que l'épouse du Prince n'a pas hésité à collaborer sciemment avec Omid Scobie et Carolyn Durand, les auteurs du livre. Pour rappel, la justice britannique a récemment autorisé le Mail on Sunday à appuyer sa défense sur Finding Freedom . Une décision au goût de revers judiciaire que Meghan et ses avocats ont d'abord réfuté... avant de rétropédaler.

Comme le rapporte le Telegraph, qui s'appuie sur des documents officiels transmis à la Cour, la maman d'Archie reconnaît désormais avoir donné des informations personnelles aux deux journalistes via un ami. Cet intermédiaire s'est notamment confié au sujet de la relation de l'actrice avec son père. " La plaignante et son mari n’ont pas collaboré avec les auteurs du livre, ils n’ont pas été interviewés et n’ont fourni aucune photo aux auteurs" , assuraient pourtant ses équipes en septembre dernier, rappelle ELLE . Un revirement majeur qui illustrerait la relation paradoxale que Meghan Markle entretient avec les médias.