Une première depuis 127 ans. Harry Styles n'est pas le tout premier homme à s'offrir la Une de Vogue en solo, il est aussi le premier homme à y figurer... en robe. Une volonté commune de briser les codes de la mode qui a suscité un débat enflammé sur Twitter.

"Rendez-nous les hommes virils"

"Les vêtements existent pour qu’on puisse s’amuser, expérimenter avec eux. Ce qui est vraiment excitant, c’est que toutes ces frontières sont en train de s’effondrer. Lorsque vous enlevez : ‘Il y a des vêtements pour hommes et il y a des vêtements pour femmes’, une fois que vous faites tomber les barrières, vous vous donnez véritablement le champ libre", affirme le chanteur de 26 ans dans les colonnes du magazine. Entre position gender fluid affirmée et remise en question de la masculinité toxique, les mots de la star ont provoqué un enthousiasme certain auprès de ses fans.
Mais l'auteure américaine conservatrice Candace Owens ne l'entend pas de cette oreille. "Aucune société ne peut survivre sans des hommes forts. (...) La féminisation de nos hommes et l'inculcation simultanée du marxisme à nos enfants ne sont pas un hasard. C'est une attaque claire et nette. Rendez-nous les hommes virils", a-t-elle tweeté, provoquant un torrent de réactions. Dont celles de quelques stars indignées. "Je pense que vous êtes passé à côté de la définition de ce qu'est un homme. La masculinité à elle seule ne fait pas un homme", a répondu Elijah Wood, alias Frondo dans le Seigneur des Anneaux. "Vous êtes pathétique", lui a fait savoir Olivia Wilde sans pincettes.