Le flegme britannique n’est pas un vain mot. Et Helena Bonham Carter vient encore d’en livrer un exemple lors d’une interview accordée à The Guardian. Elle y évoque son divorce d’avec Tim Burton en ces termes : "Les enfants vont bien, ils ont une double vie. Au début, c’est horrible de s’habituer à ne pas avoir ses enfants autour de soi. La cruauté du divorce est extraordinaire. Mais ensuite, vous en arrivez au point de vous dire : ‘Oh, j’ai une semaine de libre’. Certains aspects du divorce sont à recommander très chaudement."