Ce lundi 3 janvier devant l’Assemblée nationale, la célèbre actrice française Véronique Genest manifestait contre le pass vaccinal. Avec cette proposition d’un professeur de médecine ("les non-vaccinés de-vaient-ils assumer leur libre choix de ne pas être réanimés ?") parue dans le Journal du dimanche sur toutes les lèvres.

La star de Julie Lescaut, habituée des polémiques ("J’ai eu le sentiment d’un viol") après ses propos sur l’obligation vaccinale, en a donc profité pour en remettre une couche en accusant les médecins de mentir sur les chiffres. "Je n’ai pas de mots tellement je trouve ces nouvelles propositions immondes", déclare Véronique Genest, très remontée, au micro de LCI. "Je ne comprends pas cette haine envers les non-vaccinés, cette chasse à la sorcière !"

Et la comédienne de 64 ans d’enchaîner avec des propos contredisant les chiffres rendus publics ces derniers jours. "Et surtout, les non-vaccinés n’ont rien à voir dans la surcharge des hôpitaux." Le journaliste LCI lui avance alors que beaucoup de médecins assurent que les non-vaccinés sont majoritaires mais la star de Julie Lescaut ne veut rien entendre. "Eh bien, il faut croire qu’ils mentent."