Danser avec le diable. Tel est le nom du nouveau documentaire très attendu consacré à Demi Lovato. Du monde enchanteur de Disney à sa descente aux enfers, la chanteuse américaine va entrer en détail sur son parcours chaotique dont le point d'orgue fut une overdose en 2018. Dans la bande-annonce, dévoilée ce 17 février, l'ex de Max Ehrich fait déjà de terribles révélations.

"Mes médecins ont dit qu’il me restait encore 5 ou 10 minutes à vivre", y confie celle qui n'avait alors que 26 ans. À l'époque, Demi Lovato, qui consommait de la cocaïne depuis son adolescence, avait dû être hospitalisée pour une série d'accidents vasculaires cérébraux suivie d'une crise cardiaque. Un événement lourd de conséquences. "J’ai gardé des lésions cérébrales, et je subis encore  leurs effets aujourd'hui. Je ne peux pas conduire, car j'ai des angles morts dans ma vision. Pendant longtemps, j'ai également eu du mal à lire", a-t-elle déclaré dans les colonnes de People


Dancing with the Devil sera diffusé sur YouTube le 23 mars prochain.