"Il aimait être marié, avoir une femme qui porte son nom , dont il s'occupait vraiment", a notamment confié dans Gala, la dernière femme d'Eddie Barclay, décédé en 2005, à l'âge de 84 ans à Paris. Le célèbre producteur de musique et surnommé l'ambassadeur de Saint-Tropez était connu pour être un grand amoureux. L'ami des stars n'imaginait pas sa vie sans une femme à ses côtés. L'organisateur des cultissimes soirées blanches avait en effet passé la bague au doigt à huit femmes. Le dernière étant la plus connue, Caroline, qui avait à peine 20 ans lorsque le séducteur lui a mis le grapin dessus. "J'étais amie avec certaines de ses anciennes compagnes et beaucoup d'entre elles avaient craqué parce qu'elles n'arrivaient pas à suivre son rythme, son train de vie, a-t-elle ainsi fait comme confidences au magazine français. Michelle, sa cinquième femme, avait pris 15 kilos en deux ans… Il fallait le suivre. A 65 ans, quelle énergie !"

"Il ne m'a pas parlé pendant deux ou trois ans"

Si Caroline avait d'abord refusé ses avances, celle qui se rêvait journaliste a fini par se marier avec Eddie Barclay en 1988. Aux côtés du producteur, l'ex de Gérard Depardieu mena la grande vie. "Il se levait le matin et me demandait : "Ma chérie, qu'est ce qui te ferait plaisir ? Un voyage ? Un spectacle ?, confie-t-elle toujours dans Gala. Il était galant, prévenant, le plus attentionné des hommes". Au fil des années, Caroline Barclay rêvait toutefois de voler de ses propres ailes et de sortir de ce qu'elle décrivait comme sa "prison dorée". De quoi déplaire au célèbre homme en blanc. "Au bout de huit ans, j'ai commencé à vouloir faire des choses par moi-même. Je participais à des courses automobiles le week-end. Un peu de journalisme, aussi. Un jour, Eddie m'a dit qu'il voulait que sa femme soit sept jours sur sept avec lui. Que c'était comme ça ou bien il demandait le divorce."

"Je n'avais rien, même pas de compte en banque"

Ce qui fut le cas... et de manière assez brutale à en croire les dires de Caroline Giganti de son vrai nom. "J’ai accepté le divorce, et il l’a très mal pris, détaille-t-elle dans Gala. Il ne m'a pas parlé pendant deux ou trois ans et n'a pas été très généreux, même s'il m'a laissé le nom de Barclay. Il fallait tout de même que je me loge, que je me lance professionnellement ! Je n'avais rien, même pas de compte en banque. En même temps, je n'ai jamais manqué de rien à ses côtés. Et s'il ne m'avait pas poussée au divorce, je serais certainement restée avec lui. Jusqu'au bout."

Depuis leur séparation, Caroline Barclay a refait sa vie aux bras d'un industriel -Michel Coencas- avec qui elle a eu deux enfants.