De la relation entre le célèbre cinéaste et Soon-Yi Previn, la fille adoptive de son ex-compagne Mia Farrow (avec confirmation de rapports sexuels avant sa majorité) aux documents inédits au sujet des accusations de viol et d'inceste de Dylan Farrow à l'encontre de son père, la série accumulerait des preuves accablantes selon Variety. En effet, le média a révélé quelques extraits de cette série documentaire -réalisée par Kirby Dick et Amy Ziering- dont le premier épisode a été diffusé ce dimanche sur HBO aux USA.

"Je me souviens m'être dit que je n'avais jamais vu quelqu'un se comporter ainsi avec une enfant"

Un épisode dans lequel la parole de Mia Farrow y est prédominante. L’actrice, vue notamment dans Zelig, La rose pourpre du Caire ou Hannah est ses soeurs, explique que "l’extrême attention" accordée par Woody Allen à Dylan "était devenue une source d’anxiété pour la famille . Au bout d'un certain temps, c’est devenu une relation à sens unique . Il n’y avait plus qu’eux deux." Le réalisateur américain aurait ainsi débourser un billet d'avion pour rapatrier un ours en peluche que la fillette avait oublié dans un hôtel durant leurs vacances en Europe.


"Je ne veux pas aller avec papa. On peut continuer de jouer tous les deux ?"

Selon Casey Pascal, un vieil ami de Mia Farrow, ce dernier était surpris de la passion dévorante que Woody Alllen portait à sa fille. Surtout lorsqu'il jouait avec elle. "Je me souviens m'être dit que je n'avais jamais vu quelqu'un se comporter ainsi avec une enfant et j'espérais sincèrement que quelque chose de positif en sortirait". Quant à Ronan, qui soutient toujours sa soeur (il vient de poster une photo Instagram où il écrit être fier d'elle) se souvient que Dylan lui avait déjà montré des signes d'effroi à l’idée de se retrouver seul avec son père. "Elle était morte de peur, elle venait déjà me voir à l’époque pour me dire : ‘Je ne veux pas aller avec papa. On peut continuer de jouer tous les deux ? ’" Dylan Farrow évoque aussi les câlins que son père venait lui faire sur l'oreiller (avant d'aller dormir) alors que le cinéaste ne portait qu’un simple slip. "Il venait m’enlacer de manière très intime."

"Des photos extrêmement torrides"

Toujours selon les extraits de Variety, la mère y va aussi de son témoignage troublant. "Je trouvais parfois Woody Allen accroupit devant Dylan, la tête posée sur ses genoux". Mia Farrow craignait donc un jour de tomber sur "quelque chose qui ne devrait normalement pas arriver. Je voulais penser qu’il agissait en toute innocence."  C'était sans compter sur le jour où  elle retrouve des photos Polaroid érotiques de Soon-Yi, sa fille adoptive, prises par Woody Allen. Pour elle, c'était le choc. "Il s’agissait de photographies extrêmement torrides." 

Si l’actrice n'en veut pas à sa fille car "bien trop jeune", elle -et le documentaire- ne donnent toutefois pas la parole à Woody Allen. Ce dernier a par ailleurs publié un communiqué qui estime que les deux cinéastes de "Allen v. Farrow" n’avaient "aucun intérêt pour la vérité " et qu’ils "collaboraient subrepticement avec les Farrow" dans le but de réaliser "un travail de souillon truffé de mensonges".