Le fils aîné de Leopold III et de sa seconde épouse Liliale Baels a succombé à une embolie pulmonaire alors qu’il avait 67 ans.

Vendredi, il y a eu 10 ans que le prince Alexandre de Belgique s’éteignait inopinément à son domicile de Rhode-Sainte-Genèse des suites d’une embolie pulmonaire. Le prince était âgé de 67 ans.

Le prince Alexandre, Emmanuel, Henry, Albert, Marie, Léopold de Belgique est né le 18 juillet 1942 au château de Laeken. Il est le premier enfant issu de l’union entre le roi Léopold III et Lilian Baels. Alexandre comme ses sœurs Marie Christine et Esmeralda, porte le titre de prince de Belgique mais n’est pas dynaste, décision qui a été prise dans la foulée du remariage controversé du roi Léopold III.

Les premières années d’Alexandre qui est la coqueluche de ses frères et sœur Baudouin, Albert et Joséphine-Charlotte, sont plus que mouvementées.

Avec les siens, il est déporté en Allemagne puis à la forteresse d’Hirschstein en Autriche. S’ensuit après un exil en Suisse avant que la famille royale ne rentre au pays en 1950. À l’abdication de son père, Alexandre n’a que 8 ans.

La famille vit alors ensemble au château de Laeken. Le prince souffrant de problèmes cardiaques, est opéré avec succès aux États-Unis. Il suit les cours de l’Ecole royale militaire puis des études de médecine. Après le mariage de son frère le roi Baudouin, le prince s’installe avec ses parents et ses sœurs au domaine d’Argenteuil.

Il disparaît pour ainsi dire de la vie publique. On le revoit en 1983 aux funérailles de son oncle le prince régent Charles où il représente son père absent.

Trois mois plus tard, il soutient sa mère la princesse Lilian et sa sœur la princesse Esmeralda lors des funérailles de son père le roi Léopold III.

Alexandre s’en retourne à nouveau dans l’anonymat qui lui convient si bien. En 1993, il assiste aux funérailles de son frère Baudouin.

On ignore alors qu’il est marié depuis mars 1991 avec Léa Wolman. Une union célébrée en Angleterre. Le prince officialisera ce mariage en septembre 1988 lors d’une fête au château de Corroy-le-Château. C’est sous l’impulsion de son épouse la princesse Léa que les Belges vont apprendre à (re)découvrir Alexandre. Le couple crée le Fonds d’Entraide Prince et Princesse Alexandre de Belgique qui soutient chaque année une thématique différente.

Les liens avec la famille royale se resserrent aussi publiquement.

Le prince d’habitude si discret, se confie exceptionnellement au moment de la vente par l’État du domaine d’Argenteuil qu’il aurait aimé voir devenir un lieu en mémoire de ses parents.

En 2007, la princesse Léa publie aux éditions de L’Arbre un livre-album Le prince Alexandre de Belgique, réalisé dans le plus grand secret en guise de cadeau pour les 65 ans du prince.

Le prince est inhumé en la crypte royale de Laeken. La princesse Léa a monté une exposition itinérante "Dans l’intimité d’un prince, Alexandre de Belgique" pour lui rendre hommage. Depuis 2017, elle a été présentée à Bruges, Arlon et Corroy-le-Château.

Jusqu’au 1er mars 2020, vous pouvez la visiter à l’hôtel de Groesbeeck-de Croix à Namur.

Exposition Dans l’intimité d’un prince, Alexandre de Belgique - Hôtel de Groesbeeck - de Croix, Rue Joseph Saintraint, 3, - Namur (près de la place Saint-Aubain)