Moins connue du grand public que ne l’était la Queen Mum d’Angleterre, elle fut très populaire au Danemark. La reine mère Ingrid de Danemark est décédée il y a 20 ans le 7 novembre dernier à l’âge de 90 ans. C’est le 28 mars 1910 qu’Ingrid de Suède voit le jour à Stock-holm. Elle est la seule fille du futur roi Gustaf VI Adolf et de la princesse Margareth de Connaught, l’une des petites-filles de la reine Victoria. Parmi ses parrains et marraines, on compte la tsarine Alexandra de Russie et le roi George d’Angleterre.

Ingrid n’a que 10 ans lorsque sa mère décède précocement. Une disparition qui la marque très douloureusement. La princesse est très proche de ses frères Gustaf Adolf (père de l’actuel roi de Suède), Sigvard, Bertil et Carl Johann. Trois ans plus tard en 1923, son père se remarie avec lady Louise Mountbatten, sœur de lord Mountbatten, dernier Vice-Roi des Indes. Un crève-cœur pour Ingrid qui mettra des années à le lui "pardonner".

Polyglotte, sportive et détentrice d’un permis de conduire, Ingrid de Suède, cousine de la reine Astrid, affiche une grande indépendance. On évoque fin des années 30, un possible mariage avec le futur roi Edward VIII d’Angleterre qui finira par abdiquer en 1936 pour épouser Wallis Simpson mais rien ne se concrétise.

En 1935, elle épouse à Stock-holm en présence du Gotha dont notamment le roi Léopold III et la reine Astrid qui perdra la vie quelques mois plus tard, le futur roi Frederik IX de Danemark. De onze ans son aîné, il a été brièvement fiancé avec la princesse Olga de Grèce.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Ingrid promène en toute simplicité le landau de sa fille Margrethe dans les rues de Copenhague. Elle a d’ailleurs accroché les drapeaux danois, suédois et anglais à la fenêtre de ses appartements du Palais d’Amalienborg…

Le couple, très uni, aura trois filles : Margrethe (1940) actuelle reine de Danemark, Benedikte (1942) et Anne-Marie (1946) qui fut reine de Grèce. Trois filles mais pas d’héritier mâle.

En 1953, le roi Frederik IX qui règne depuis 1947, fait modifier la Constitution au profit de sa fille aînée et au détriment de son frère le prince Knud.

La reine Ingrid veille à préserver une vie de famille en marge de la charge royale. En 1972, en l’espace de quelques jours, la santé du souverain se détériore. C’est un coup dur pour Ingrid. Malgré son propre chagrin, elle sera dès le début un appui sans faille pour sa fille la reine Margrethe projetée sur le trône à 31 ans avec deux enfants en bas âge.

Ingrid devient la reine mère, assurant la régence du royaume lors des déplacements de sa fille lorsque ses petits-fils Frederik et Joachim étaient encore mineurs. La famille, c’est sacré pour la reine Ingrid. Tous les étés, Ingrid de Danemark réunissait en son château de Grasten dans le Jutland enfants et petits-enfants qui au cours de l’année vivaient à Copenhague, Londres et en Allemagne.

La reine est restée très proche de sa famille suédoise. C’est tout naturellement que le jeune roi Carl Gustaf de Suède se tourne vers sa tante lors de ses fiançailles avec Silvia Sommerlath. La reine Silvia a souvent souligné combien les conseils de la reine Ingrid lui avaient été précieux au moment d’entrer dans la famille royale.

Quatre ans après sa mort, son petit-fils le prince héritier Frederik a épousé Mary Donaldson. La veille du mariage, Mary est apparue portant la parure de rubis et diamants héritée de la reine Ingrid.

Autre clin d’œil au destin, le 1er juillet 2000, quatre mois avant sa mort, fut inauguré le pont d’Oresund reliant sur presque huit kilomètres la ville de Malmö en Suède à Copenhague, un trait d’union entre les deux pays de son cœur.