Trop, trop vite ? Une fois le "Megxit" entériné, Meghan Markle et le prince Harry se sont empressés de parapher quantité de contrats mirobolants. Netflix, Spotify... les Sussex ont rapidement été l'objet de toutes les convoitises, forts de leur étiquette de "rebelles royaux". Leur deal avec la plateforme de streaming suédoise représente à lui seul un montant de 18 millions de livres, soit 23 millions d'euros. Le hic ? Le couple semble débordé. Jusqu'ici, le Prince et l'actrice n'y ont proposé qu'un seul de leurs podcasts via "Archewell Audio" pour une durée de 35 minutes. C'était en décembre 2020 et depuis, c'est le silence radio. Un état de fait qui soulève l'inquiétude d'un expert en têtes couronnées.

"On nous dit qu'ils vont prendre cinq mois de congés (suite à la naissance de leur fille Lilibet Diana, Ndlr), mais des gens ont misé d'importantes sommes d'argent sur eux et ils vont devoir rendre des comptes", analyse l'auteur Phil Dampier. Le biographe craint qu'ils "n'en aient trop sur les bras" et qu'ils ne puissent pas respecter tous leurs engagements. "Cela pourrait être différent s'ils n'étaient pas si déterminés à contrôler le moindre détail de leur production", ajoute-t-il, dubitatif. Selon les informations de Vanity Fair, Meghan et Harry devraient effectivement prendre un important congé parental pour se consacrer à leur famille à Montecito.